L’Iran et la Biélorussie s’accordent pour renforcer la coopération commerciale et économique

0 165

Le Premier ministre biélorusse Roman Golovchenko a eu une séance de travail vendredi 29 Juillet 2022 à Minsk, avec le ministre iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce Seyyed Reza Fatemi Amin, au cours de laquelle ils ont mis l’accent sur le renforcement de la coopération commerciale et économique entre les deux pays.

“Vous effectuez une visite importante et opportune. C’est maintenant le bon moment pour jeter un regard neuf sur nos relations, prendre des décisions concrètes pour renforcer les liens commerciaux et économiques entre nos pays. Au niveau politique, nous avons déjà établi de très bons et constructifs Les pays se soutiennent traditionnellement sur la scène internationale, des réunions de délégations officielles se tiennent régulièrement. Il y a près d’un an, les dirigeants de nos États se sont rencontrés”, a déclaré le Premier ministre biélorusse Roman Golovchenko.

Les deux parties ont souligné l’utilisation des capacités économiques complémentaires et l’ouverture mutuelle des portes économiques des deux pays.

Golovchenko a déclaré qu’une bonne coopération entre l’Iran et la Biélorussie avait été établie dans toutes les arènes internationales, y compris les organisations de Shanghai du Mouvement du non-alignement, et que les deux pays mettaient l’accent sur la coopération pour faire face au monde unipolaire et à l’ingérence des autres dans les affaires intérieures.

“Comme vous le savez, nous sommes sous sanctions et donc l’expérience de l’Iran est importante pour nous dans la lutte contre les sanctions”, a-t-il dit.

Il s’est également dit prêt à profiter des progrès de l’Iran dans diverses technologies. Il a appelé au maintien d’une coopération stable pour faire face aux pressions exercées sur l’Iran, la Russie et la Biélorussie en raison des sanctions.

Golovchenko a offert sa volonté d’importer des voitures iraniennes.

Pour sa part, Seyyed Reza Fatemi Amin a fait savoir que les relations commerciales et économiques entre les pays doivent être portées à un nouveau niveau.”Nos relations sont d’une grande importance. J’espère qu’à la fin de la réunion, nous parviendrons à une décision sur un large éventail de questions”, a-t-il déclaré.

Fatemi Amin a déclaré que le volume des devises étrangères de l’Iran est maintenant de 120 000 milliards de dollars, celui du gouvernement biélorusse est de 80 000 milliards de dollars et la part des échanges des deux pays n’est que de 40 millions de dollars, ce qui est très faible.

Le ministre iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce a également souligné l’utilisation des capacités économiques des deux pays comme complément tout en notant que les sanctions peuvent causer des pressions à court terme, mais à long terme, elles profitent aux pays.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More