L’Iran tient à faciliter la réduction des problèmes de sécurité en Syrie

0 210

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a reçu, ce lundi 27 juin 2022, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian au complexe présidentiel d’Ankara.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné la volonté de l’Iran de faciliter le dialogue pour réduire les problèmes de sécurité en Syrie.

Il a exprimé la volonté de l’Iran de promouvoir les relations économiques et commerciales avec la Turquie et d’accroître les échanges au niveau ciblé entre les deux pays.

Il a invité le président turc à se rendre en Iran pour tenir une réunion du Conseil suprême de coopération entre les deux pays à Téhéran ainsi que la réunion de la Commission mixte de coopération économique.

Expliquant le dernier état des pourparlers sur la levée des sanctions, il a souligné le sérieux de l’Iran pour parvenir à un bon accord fiable et durable, si les États-Unis sont réalistes et évitent les exigences excessives.

Concernant la question syrienne, il a développé la vision de principe de l’Iran concernant une solution politique comme seul moyen de résoudre la crise, et la nécessité d’éviter toute action militaire.

En ce qui concerne les mouvements du faux régime sioniste dans la région et les pays autour de la République islamique d’Iran, il a décrit l’incitation à la sédition et la création d’insécurité comme un cadeau de la présence du régime dans la région et a souligné le soutien de la République islamique d’Iran à la cause palestinienne.

Par ailleurs, le président turc Erdogan a salué la politique de voisinage du gouvernement iranien et la volonté d’activer les relations avec ses voisins.

Soulignant la nécessité de réaliser des échanges commerciaux ciblés entre les deux pays, il a exprimé l’espoir qu’il se rendrait à Téhéran au moment opportun pour tenir le Haut Conseil pour la coopération.

Il a souligné l’accord conclu lors des pourparlers sur le nucléaire et a exprimé l’espoir que ces pourparlers conduiraient à des résultats fructueux.

Soulignant l’importance des questions liées à la Palestine, Qods et la mosquée Al-Aqsa du point de vue turc, il a décrit la Palestine comme une question importante dans le monde islamique et a souligné l’unité du monde islamique à cet égard.

Les deux personnalités ont également discuté des développements en Afghanistan, la situation en Irak, le processus d’Astana, la détermination des deux pays à lutter contre le terrorisme et l’accent mis sur une solution politique aux problèmes de la région.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More