Lomami/Profanation de l’église St Paul Kamende : «Mgr Ntambue condamne avec une sainte colère ces actes de vandalisme»

0 155

Dans une déclaration écrite par Monseigneur Félicien Ntambue, Evêque de Kabinda, publiée le 26 août 2021, ce prélat catholique condamne avec la dernière énergie et une sainte colère les actes de vandalisme et de sabotage de la paroisse St Paul Kamende du diocèse de Kabinda, dans la province de Lomami.

«C’est avec consternation et indignation que nous avons appris la profanation de l’église paroissiale St Paul de Kamende (Diocèse de Kabinda) dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 /08/2021. Des personnes non identifiées et mal intentionnées ont cassé les cadenas de l’église paroissiale, s’y sont introduites et ont dérobé la grande croix du saint tabernacle, la  croix d’autel, le statue de la Vierge Marie, la Statue de Jésus, une Bible et la pierre d’autel. Ils ont aussi volé l’autre statue de la vierge Marie qui se trouve à la grotte.

Le Lundi matin , on a retrouvé à Tshibila, à 3 kms de Kamende, la pierre d’autel et deux statues cassées et la sainte Bible en train de brûler », a écrit l’évêque de Kabinda dans sa déclaration.

« Nous fustigeons, protestons et condamnons avec la dernière énergie et une sainte colère ces actes de vandalisme et de sabotage qui portent atteinte au lieu et aux objets sacrés, causant ainsi un grand préjudice aux fidèles de cette paroisse et à tout notre diocèse», a-t-il ajouté.

Selon les témoignages de l’Abbé Curé, Laurent Nyembue, les malfaiteurs ont cassé le cadenas de l’église et y ont emporté le grand Crucifix, la croix d’autel, les deux statues de la Vierge Marie et celle de Jésus qui étaient dans l’Église de Kamende, une Bible et deux petites nappes sans oublier la pierre d’autel.

Monseigneur Félicien Ntambue ne comprend toujours pas , pourquoi les lieux et les objets de l’église peuvent être profanés alors qu’ils rendent et continuent à rendre tant de services à la population.

Par conséquent, l’évêque de Kabinda prie avec insistance les autorités politiques, civiles , militaires , des services de renseignement et coutumières du Territoire de Kamende et de la province de Lomami de s’impliquer activement et avec diligence pour identifier ces profanateurs, les mettre hors d’état de nuire et exiger une juste réparation pour rétablir le diocèse dans ses droits. Une plainte en bonne et due forme a déjà été déposée auprès de l’autorité compétente avec l’espoir que la justice soit faite dans les meilleurs délais.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More