L’OMS convoque des experts sur les médicaments et les vaccins pour définir le programme de recherche sur les coronavirus

0 414

Le nombre de décès ne cesse d’augmenter au  total 563 morts ont été signalés ce jeudi, et 3 694 cas de coronavirus avaient été signalés dans tout le pays (Chine) le 5 février, portant le total à 28 018, selon la Commission nationale de la santé.

73 autres personnes sur le continent chinois sont décédées mercredi de l’épidémie de coronavirus, la plus forte augmentation quotidienne à ce jour, portant le nombre total de morts à 563, a annoncé jeudi l’autorité sanitaire du pays.

Par ailleurs, des centaines d’experts se réuniront à Genève mardi et mercredi prochains pour fixer les priorités de recherche et développement pour les médicaments contre les coronavirus, les diagnostics et les vaccins pour lutter contre l’épidémie, a déclaré mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

“Il n’y a pas de thérapeutique efficace prouvée pour les nouveaux coronavirus”, a déclaré le Dr Mike Ryan, directeur exécutif du programme d’urgence de l’OMS, lors d’une conférence de presse.

L’épidémiologiste de l’OMS, le Dr Maria van Kerkhove, a déclaré que les participants comprendraient des experts dans les enquêtes cliniques et la recherche sur une source animale du virus qui a émergé sur un marché dans la ville centrale de Wuhan en Chine.

“Nous voulons rassembler les meilleurs esprits, les gens qui ont de l’expérience dans ce domaine, alors venez autour d’un programme de recherche complet sur les coronavirus”, a-t-elle déclaré.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré qu’une équipe multinationale dirigée par l’OMS se rendrait très prochainement en Chine pour travailler avec les autorités chinoises dans la lutte contre l’épidémie. Il n’a donné aucun détail.

La mission dirigée par l’OMS peut comprendre des experts des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis.

Mercredi, une vingtaine d’agences du secteur du tourisme et des voyages, dont l’IATA, l’OACI et l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, ainsi que plusieurs compagnies aériennes, ont participé à une téléconférence pour discuter des préoccupations, notamment de la protection des équipages et des passagers lorsque les vols à destination et en provenance de Chine reprennent, dit-elle.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More