L’UE approuve l’utilisation du vaccin Moderna chez les enfants de 12 à 17 ans

0 359

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé ce vendredi 23 juillet 2021, l’utilisation du vaccin COVID -19 Spikevax (anciennement COVID-19 Vaccine Moderna) chez les enfants âgés de 12 à 17 ans. Le vaccin est déjà autorisé pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

« Le comité des médicaments  à usage humain (CHMP) de l’ EMA a recommandé d’accorder une extension d’ indication au vaccin COVID-19  Spikevax (anciennement COVID-19 Vaccine Moderna) pour inclure l’utilisation chez les enfants âgés de 12 à 17 ans. Le vaccin est déjà autorisé pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus», a déclaré l’EMA dans ce communiqué.

Et d’ajouter : « L’utilisation du vaccin Spikevax chez les enfants de 12 à 17 ans sera la même que chez les personnes de 18 ans et plus. Il est administré en deux injections dans les muscles de la partie supérieure du bras, à quatre semaines d’intervalle ».

Selon ce communiqué, les effets du Vaccin Modena (Spikevax) ont été étudiés dans une étude portant sur 3 732 enfants âgés de 12 à 17 ans. Cette étude en cours est menée conformément au plan d’ investigation pédiatrique(PIP) de Spikevax , qui a été approuvé par le comité pédiatrique de l’EMA ( PDCO ).

L’étude a montré que Spikevax produisait une réponse anticorps comparable chez les 12 à 17 ans à celle observée chez les jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans (tel que mesuré par le niveau d’anticorps contre le SRAS-CoV-2). De plus, aucun des 2 163 enfants ayant reçu le vaccin n’a développé de COVID-19, contre quatre des 1 073 enfants ayant reçu une injection fictive. Ces résultats ont permis au CHMP de conclure que l’ efficacité de Spikevax chez les 12 à 17 ans est similaire à celle des adultes.

Les effets indésirables les plus fréquents chez les enfants âgés de 12 à 17 ans sont similaires à ceux observés chez les personnes âgées de 18 ans et plus. Ils comprennent une douleur et un gonflement au site d’injection, de la fatigue, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, une hypertrophie des ganglions lymphatiques, des frissons, des nausées, des vomissements et de la fièvre. Ces effets sont généralement légers ou modérés et s’améliorent quelques jours après la vaccination.

Notons que le vaccin Spikevax (Moderna) agit en préparant le corps à se défendre contre le COVID-19, indique l’Agence européenne des médicaments. Il contient une molécule appelée ARN messager (ARNm) qui contient des instructions pour fabriquer la protéine de pointe. Il s’agit d’une protéine présente à la surface du virus SARS-CoV-2 dont le virus a besoin pour pénétrer dans les cellules du corps.

Lorsqu’une personne reçoit le vaccin, certaines de ses cellules liront les instructions de l’ARNm et produiront temporairement la protéine de pointe. Le système immunitaire de la personne reconnaîtra alors cette protéine comme étrangère et produira des anticorps et activera les cellules T (globules blancs) pour l’attaquer.

Si, plus tard, la personne entre en contact avec le virus SARS-CoV-2, son système immunitaire le reconnaîtra et sera prêt à défendre le corps contre lui. L’ARNm du vaccin ne reste pas dans le corps mais se décompose peu de temps après la vaccination, a expliqué l’Agence européenne des médicaments dans ce communiqué.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More