L’UE et l’Australie se sont engagées à garantir un accès universel, équitable et rapide à des vaccins COVID-19

0 126

Le président du Conseil européen, Charles Michel et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ont échangé avec le Premier ministre australien, Scott Morrison, ce jeudi 26 novembre 2020, par visioconférence.

Au cours de cette réunion virtuelle, les dirigeants de l’UE et de l’Australie ont réaffirmé leur détermination à travailler ensemble pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et ont souligné leur engagement à prendre des mesures efficaces pour protéger la santé et construire des économies plus innovantes, durables, inclusives et résilientes.

A cet effet, l’UE et l’Australie se sont engagées à garantir un accès universel, équitable et rapide à des vaccins, des diagnostics et des thérapies COVID-19 sûrs, efficaces et abordables. Les deux parties ont notamment engagé un financement substantiel pour les près de 16 milliards d’euros (26 milliards de dollars australiens) levés dans le cadre du marathon de promesses de lutte contre le coronavirus dirigé par l’UE. Les dirigeants ont souligné l’importance d’un soutien international continu pour l’accélérateur d’accès aux outils COVID-19 (ACT) et sa facilité COVAX. Ils ont convenu de renforcer la coopération bilatérale en matière de recherche et d’innovation et de partager les données de recherche pour lutter contre la pandémie.

S’agissant de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), les deux parties ont réaffirmé leur engagement en faveur d’un commerce ouvert et équitable. Ils ont souligné la nécessité de soutenir le système commercial multilatéral fondé sur des règles et de l’adapter aux défis actuels. L’UE et l’Australie continueront de travailler ensemble, y compris au sein du Groupe d’Ottawa, pour réformer et renforcer l’OMC, y compris sa fonction de négociation et de suivi, en particulier en ce qui concerne l’égalité des chances. Concernant la réforme du système de règlement des différends de l’OMC, les deux parties ont réaffirmé leur souhait que les Membres de l’OMC trouvent collectivement une solution opportune et durable qui rétablirait un système de règlement des différends contraignant, à deux niveaux et indépendant au sein de l’OMC.

Le Hautpanel

Communiqué de presse conjoint: réunion virtuelle des dirigeants UE-Australie

Le président du Conseil européen, Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre australien, Scott Morrison, ont tenu une réunion virtuelle des dirigeants le 26 novembre 2020.

Les dirigeants ont réaffirmé leur détermination à travailler ensemble pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et ont souligné leur engagement à prendre des mesures efficaces pour protéger la santé et construire des économies plus innovantes, durables, inclusives et résilientes.

Les dirigeants ont réaffirmé les valeurs communes qui sous-tendent la relation bilatérale inscrite dans l’accord-cadre UE-Australie. L’UE et l’Australie partagent un engagement en faveur de la démocratie, de l’état de droit, de la protection et de la promotion des droits de l’homme et de l’égalité des sexes. Ils sont de fervents partisans de l’ordre international fondé sur des règles et d’un système multilatéral efficace avec l’ONU au cœur. Les dirigeants ont discuté du renforcement de la coopération dans les enceintes internationales.

Soulignant que la coopération mondiale est vitale pour surmonter le COVID-19, les dirigeants ont salué les résultats du sommet des dirigeants du G20 les 21 et 22 novembre. Ils ont évoqué les contributions importantes que l’UE et l’Australie ont apportées à la réponse mondiale au COVID-19. Ils se sont félicités du soutien apporté aux citoyens les uns des autres touchés par les interruptions de voyage.

L’UE et l’Australie se sont engagées à garantir un accès universel, équitable et rapide à des vaccins, des diagnostics et des thérapies COVID-19 sûrs, efficaces et abordables. Les deux parties ont notamment engagé un financement substantiel pour les près de 16 milliards d’euros (26 milliards de dollars australiens) levés dans le cadre du marathon de promesses de lutte contre le coronavirus dirigé par l’UE. Les dirigeants ont souligné l’importance d’un soutien international continu pour l’accélérateur d’accès aux outils COVID-19 (ACT) et sa facilité COVAX. Ils ont convenu de renforcer la coopération bilatérale en matière de recherche et d’innovation et de partager les données de recherche pour lutter contre la pandémie.

Les dirigeants ont convenu que l’UE et l’Australie continueraient de travailler ensemble pour renforcer l’Organisation mondiale de la santé et la préparation et la réponse mondiales aux urgences sanitaires. Ils ont appelé à la mise en œuvre continue et en temps voulu de la résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé du 19 mai 2020, notamment en ce qui concerne l’évaluation indépendante de la réponse internationale à la pandémie.

L’UE et l’Australie intensifient leur coopération en matière de relèvement socio-économique post-pandémie et mettent en œuvre le plan d’action du G20. Ils discuteront également de la reprise lors du prochain sommet Asie-Europe (ASEM). Les dirigeants se sont engagés à des plans de reprise qui accélèrent la réduction des émissions et garantissent que les communautés et les institutions sont plus résilientes et capables de s’adapter aux impacts futurs du changement climatique, ainsi que d’accélérer la transformation numérique. Ils ont souligné que les chaînes d’approvisionnement mondiales doivent être plus résilientes et durables. Ils sont convenus de coopérer davantage sur les matières premières essentielles et sur la promotion de divers marchés technologiques critiques.

Les deux parties ont réaffirmé leur engagement en faveur d’un commerce ouvert et équitable. Ils ont souligné la nécessité de soutenir le système commercial multilatéral fondé sur des règles et de l’adapter aux défis actuels. L’UE et l’Australie continueront de travailler ensemble, y compris au sein du Groupe d’Ottawa, pour réformer et renforcer l’OMC, y compris sa fonction de négociation et de suivi, en particulier en ce qui concerne l’égalité des chances. Concernant la réforme du système de règlement des différends de l’OMC, les deux parties ont réaffirmé leur souhait que les Membres de l’OMC trouvent collectivement une solution opportune et durable qui rétablirait un système de règlement des différends contraignant, à deux niveaux et indépendant au sein de l’OMC. L’UE et l’Australie s’engageront de manière constructive dans des domaines d’intérêt commun inscrits à l’ordre du jour de l’OMC, notamment le développement durable, le commerce électronique et les subventions à la pêche.

Les dirigeants ont noté de bons progrès dans les négociations en vue d’un accord commercial bilatéral ambitieux et global. La conclusion en temps opportun d’un tel accord créerait des opportunités de croissance, approfondirait l’intégration économique et renforcerait notre soutien commun aux accords commerciaux fondés sur des règles.

Les dirigeants ont convenu de renforcer la coopération pour promouvoir des intérêts communs en matière de sécurité et de prospérité en Asie et dans le Pacifique, couvrant les océans Indien et Pacifique. Ils ont reconnu l’importance des principes d’engagement régional énoncés dans les Perspectives de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique, notamment l’ouverture, la transparence, un cadre fondé sur des règles, la bonne gouvernance et le respect de la souveraineté et du droit international. À cet égard, ils ont convenu de travailler ensemble dans le cadre du Forum régional de l’ASEAN et de poursuivre leur dialogue sur la coopération dans d’autres processus dirigés par l’ASEAN. Les dirigeants se sont déclarés gravement préoccupés par les actions unilatérales et déstabilisatrices dans la mer de Chine méridionale et ont souligné l’importance de faire respecter le droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Les dirigeants ont souligné que d’autres problèmes régionaux devaient également être résolus par un dialogue pacifique et conformément au droit international, notamment en ce qui concerne le Bélarus et la Méditerranée orientale.

Soulignant l’importance d’aider les pays les plus vulnérables, y compris en Afrique, les dirigeants se sont félicités de l’extension de l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 / Club de Paris (DSSI) et du Cadre commun pour le traitement de la dette récemment approuvé au-delà de la DSSI.

Les dirigeants ont souligné leur engagement à travailler avec les pays insulaires du Pacifique et le Timor-Leste pour renforcer la résilience conformément à l’Agenda 2030. En 2020, l’UE a engagé 120 millions d’euros pour soutenir la réponse au COVID-19 dans ces pays et continuera de fournir l’aide au développement à leur disposition. L’Australie a alloué 188 millions d’euros pour aider la région à répondre au COVID-19 au cours des deux prochaines années, ainsi qu’un financement distinct pour soutenir l’accès aux vaccins.

Les dirigeants ont convenu qu’une action résolue et coordonnée est essentielle pour relever le défi urgent du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. L’UE et l’Australie ont souligné leur engagement à mettre pleinement en œuvre l’Accord de Paris et à intensifier l’action mondiale pour lutter contre le changement climatique avant la COP26 en 2021. L’UE a souligné son engagement à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050, tandis que l’Australie le fera également. faire preuve d’ambition significative en matière de réduction des émissions et de poursuivre une stratégie de développement à faibles émissions afin d’atteindre la neutralité climatique dans les meilleurs délais conformément à l’Accord de Paris. Les dirigeants ont rappelé la demande de la COP21 de la CCNUCC de communiquer ou de mettre à jour leurs contributions déterminées au niveau national reflétant l’ambition la plus élevée possible. L’UE et l’Australie ont convenu de collaborer sur des partenariats technologiques internationaux. Les dirigeants ont également souligné leur engagement à évoluer vers l’économie circulaire et ont appelé à un cadre mondial ambitieux pour la biodiversité lors de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique COP15 en 2021.

Engagées à promouvoir la transformation numérique basée sur des valeurs partagées, l’Australie et l’UE ont lancé un dialogue sur l’économie et la technologie numériques et ont convenu de coopérer sur l’intelligence artificielle, la blockchain, l’utilisation d’outils numériques pour lutter contre le changement climatique et la résilience aux catastrophes, la technologie quantique et le rôle de plates-formes. Reconnaissant l’importance d’un système fiscal international juste et durable, les dirigeants ont réaffirmé leur engagement à trouver d’ici la mi-2021 une solution globale qui répond aux défis fiscaux liés à la numérisation de l’économie.

Les dirigeants ont salué la récente résolution des Nations Unies sur le comportement responsable dans l’espace. Ils se sont également félicités de l’établissement d’un dialogue spatial bilatéral pour faire progresser la collaboration.

Les dirigeants ont réaffirmé leur engagement à promouvoir une connectivité durable, complète et fondée sur des règles et à mettre en œuvre les principes du G20 pour un investissement dans les infrastructures de qualité. Ils sont convenus d’explorer les synergies entre leur coopération en matière de connectivité avec les pays tiers, en particulier dans la région indo-pacifique. Ils ont confirmé leur volonté de lancer dans un proche avenir un dialogue UE-Australie sur les transports.

S’agissant des questions de sécurité et de défense, les dirigeants attendaient avec intérêt une coopération renforcée dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme et la prévention de la radicalisation menant à l’extrémisme violent et au terrorisme, les problèmes informatiques et technologiques critiques, la lutte contre la désinformation et l’ingérence étrangère, la protection des infrastructures critiques et la sécurité maritime. Ils ont convenu de continuer à s’engager dans la gestion des crises comme prévu dans l’accord-cadre de participation UE-Australie.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More