Marcelin Bilomba : Le ministre des finances bloque un financement de 68.000 USD alloués par la Banque Mondiale dans le cadre du réseau des chefs économistes des pays de la zone Afrique

0 198

Marcelin BILOMBA , conseiller principal du chef de l’État, au collège économique et finances, a dévoilé vendredi 13 novembre, au cours d’une interview accordée à un média local, que le ministre des finances, Sele Yalaghuli bloque le décaissement de 68.000 dollars américains, soutien financier obtenu de la Banque Mondiale.

“De commun accord avec la haute hiérarchie, je suis le conseiller du Chef de l’État, est-ce qu’un pays peut avoir deux monnaies, nous avons deux monnaies officielles, même si on ne le dit pas , on viole la constitution, on marche avec les francs et les dollars,  et on trouve ça normal? Il faudra un jour, qu’ on arrive à dedolariser l’économie congolaise, il faut y réfléchir maintenant , même si la dedolarisation peut intervenir dans cinq ans, il faut jeter la réflexion maintenant parce qu’il y a un processus”, a déclaré Marcelin BILOMBA.

Le conseiller principal du Chef de l’État en charge de l’économie et des finances, a fait savoir à l’opinion qu’il a reçu un soutien financier de la Banque Mondiale, une petite somme évaluée à 68.000 dollars américains (petite somme par rapport aux enjeux) dans le cadre du réseau des chefs économistes des pays de la zone Afrique au sein de la Banque Mondiale et que la signature du ministre des finances traine pour débloquer ladite somme.

Selon lui, cette somme est l’argent de la Banque Mondiale gérée par une Cellule d’exécution des financements en faveur des Etats fragiles, CFEF.

Marcelin BILOMBA a souligné qu’il a reçu la lettre signée par le Directeur des opérations de la Banque Mondiale en République Démocratique du Congo.

Cependant, il indique que ce séminaire aura lieu avec ou sans la signature du ministre des finances qui permet d’accéder à ce financement que la Banque Mondiale leur a accordée.

« Vous voyez le blocage, c’est de ça que nous parlons, nous vivons de blocage en blocage », a déclaré Marcelin BILOMBA, avant d’ajouter que “c’est pourquoi, il faut responsabiliser chaque institution dans le cadre du budget programme, on vous donne ce que vous demandez pour atteindre un objectif et vous êtes monitorés, vous êtes suivis, de sorte que si vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs, vous êtes inaptes et on vous débarque”.

La RDC n’est pas une boutique pour avoir un budget d’allocations des ressources, fustige Marcelin BILOMBA, avant de préciser qu’il faut mettre en place un budget programme.

A noter que cette intervention de Marcelin BILOMBA intervient après la sortie du ministre des finances annonçant un dépassement de 14.000% à la présidence pour l’exercice budgétaire 2019.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More