Matata Ponyo rend hommage au Prof Kaluba Dibwa pour avoir dit le bon droit

0 102

L’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon a rendu hommage, ce mercredi 11 mai 2022, à l’ancien président de la Cour Constitutionnelle, le Professeur Dieudonné Kaluba Dibwa, pour avoir dit le bon droit dans l’affaire Bukangalonzo.

« Je n’ai jamais corrompu le Professeur Kaluba pour orienter la décision de la Cour sur le dossier Bukangalonzo », a écrit le Sénateur Matata Ponyo.

Et d’ajouter : «Les juges de la Cour ont dit le bon droit et ont clos définitivement toutes les poursuites à mon endroit. Honneur à ce prof d’université qui a refusé de dire le droit politique ».

Le désormais candidat président de la République à la présidentielle de 2023, Matata Ponyo Mapon se réjouit d’avoir échappé à des poursuites judiciaires lancées contre sa personne. Clamant tout haut son innocence, le président national du parti Leadership et Gouvernance pour le Développement, avait expliqué lors du premier congrès de son parti que la machine politico-judiciaire a été mise en marche pour l’anéantir politiquement mais cela a été un échec.

« Pour m’abattre politiquement, la machine politico-judiciaire a été mise en marche. Le Parquet près la Cour Constitutionnelle. S’y est employé, mais, la Cour Constitutionnelle a dit NON à l’injustice. Le Parquet près la Cour de cassation vient de confirmer la décision de la Cour Constitutionnelle. Vive le bon droit », avait-il écrit sur Twitter avant de lancer : « Il m’a été demandé d’intégrer l’Union sacrée, j’ai refusé. Il m’a été demandé de dire que je ne serai pas candidat Président en 2023, j’ai refusé. Hier[le 3 mai 2022], j’ai accepté le choix de mon Parti, LGD, d’être candidat aux présidentielles de 2023. Je serai donc candidat Président en 2023 ».

 

Dieudonné Kaluba Dibwa quitte la Cour Constitutionnelle

 

Le président de la Cour Constitutionnelle, Dieudonné Kaluba Dibwa, ainsi que le juge constitutionnelle, Evariste Prince Funga Molima ont quitté cette haute juridiction, hier mardi 10 mai 2022, à l’issue d’un tirage au sort.

Alors que les élections de 2023 approchent, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a décidé de changer trois membres de cette Haute Cour. Mais plusieurs dénoncent les irrégularités dans cette procédure.

Certaines indiscrétions soulignent que le dossier de l’acquittement de l’ancien premier ministre Matata Ponyo par la Cour Constitutionnelle, pourrait être la pomme de discorde entre le Président Tshisekedi et le Juge Dieudonné Kaluba. Soulignons que l’intérim au poste de président de la Cour Constitutionnelle est assuré par le juge Dieudonné Kamuleta Badibanga.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More