Méningite : Les vaccins attendus ce samedi 02 Octobre en RDC et plus d’un million USD engagés dans la riposte

0 381

Le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a annoncé ce vendredi 1er Octobre, au cours du conseil des ministres , que les vaccins contre l’épidémie de Méningite sont attendus au pays à partir de ce samedi 2 octobre 2021, en vue de lutter contre cette épidémie dans la province de la Tshopo.

S’agissant du coût de la riposte contre cette épidémie, le ministre Mbungani a parlé d’un montant de 1million 470 mille dollars américains.

Le Patron de la Santé en République Démocratique du Congo a également épinglé la situation de la pandémie du Coronavirus au pays. Dr. Mbungani a fait savoir que le nombre des cas hebdomadaires et de décès liés au coronavirus a, une fois plus, baissé de 10% par rapport à la semaine dernière en République Démocratique du Congo.

A ce jour des dispositions sont en train d’être prises afin d’accentuer la campagne de sensibilisation en faveur du respect des mesures barrières et de la vaccination contre la Covid-19.

A en croire le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention qui a présenté la situation globale lors du conseil des ministres de ce vendredi 1 octobre 2021, la RDC enregistre actuellement 4 types de vaccin, à savoir, AstraZeneca, Moderna, Pfizer et Sinovac.

A cette même occasion, le patron de la santé a annoncé que le vaccin Johnson & Johnson est attendu prochainement au pays.

Cette variété des vaccins vient concrétiser la promesse du chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi qui avait souhaité la diversité de vaccin afin de permettre à chaque congolais de faire son choix.

Toujours, d’après Dr Jean-Jacques Mbungani, les statistiques démontrent que 88 250 personnes ont reçu la première dose et 36 255 personnes ont reçu la deuxième dose d’AstraZeneca, 2 161 personnes ont reçu la première dose de Moderna.

Pendant ce temps, sur les 26 provinces affectées au départ par la Covid-19, seules 13 d’entre elles restent actives avec 48 zones de santé au cours des 7 derniers jours, c’est-à-dire au moins 1 cas notifié et confirmé dans les 7 derniers jours.

Par ailleurs, le ministre Jean-Jacques Mbungani a fait part au conseil des ministres de sa réaction au sujet des abus sexuels dénoncés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

A cet effet, l’autorité politico-sanitaire a félicité les enquêteurs pour le sens de responsabilité et de professionnalisme qui ont abouti à la réalisation de ce rapport.

Ce rapport contient, en effet, de très sérieuses accusations portées à l’encontre d’agents d’organisations internationales, censés apporter un soutien à l’état congolais dans la lutte et le contrôle de la 10ème épidémie d’Ebola en Ituri et au Nord Kivu.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More