Négociations russo-biélorusses : Le président Loukachenko rencontre son homologue Poutine au Kremlin

0 115

Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a reçu , ce jeudi 9 septembre 2021 au Kremlin,  le président biélorusse Alexandre Loukachenko, en visite de travail en Russie.

Les deux chefs de l’Etat dirigent des négociations russo-biélorusses qui se déroulent au Kremlin. Le thème principal de la réunion est le développement de l’État de l’Union.

Le président russe Vladimir Poutine a fait savoir qu’il a demandé au président biélorusse de venir faire le point sur ce qui s’est fait et de formuler des programmes de développement pour l’État de l’Union  au niveau expert, gouvernemental.

« Je suis très heureux de vous voir. Je vous ai demandé de venir faire le point sur ce qui a été fait récemment – formuler des programmes de développement pour l’État de l’Union – au niveau expert, gouvernemental.

Nous travaillons dur depuis de nombreux mois et, pourrait-on dire, depuis de nombreuses années. Je voudrais souligner d’emblée que ce sur quoi nous espérons nous mettre d’accord aujourd’hui n’est lié à aucune situation politique actuelle dans nos pays ni au calendrier politique à la veille des élections législatives en Russie. C’est notre travail commun actuel et à long terme sur, je le répète, de nombreuses années.

Apparemment, dans certains domaines clés, les experts étaient d’accord. Nous devons synchroniser les veilles avec vous, mettre fin à certains problèmes et donner aux gouvernements la possibilité dans un avenir très proche ,  je pense qu’ils se rendront déjà à Minsk demain , de finaliser certains de ces accords.

C’est un très gros travail. Il est principalement concentré dans le domaine de l’économie, de la finance, dans le domaine de la politique industrielle, ce qui est extrêmement important surtout aujourd’hui, dans des conditions où le monde entier est confronté à des problèmes liés aux conséquences de l’infection à coronavirus, qui a affecté les économies de tous les pays : une baisse de plus de trois pour cent du PIB mondial, et le commerce est encore plus important.

Par conséquent, cela nous encourage également à intensifier nos efforts afin d’accroître la compétitivité de nos économies et à tout mettre en œuvre pour tirer le meilleur parti des avantages qu’offre l’État de l’Union pour sortir de l’après-crise et avancer sereinement», a déclaré Vladimir Poutine.

Pour sa part, Alexandre Loukachenko a déclaré qu’il est venu discuter des 28 programmes de la coopération russo-biélorusse dans des domaines majeurs.

« Je pense que nous ferons du bon travail. Probablement, nous avons déjà moins de travail que nos réunions précédentes. Ils ont duré très longtemps, cinq et huit heures, car il fallait alors, pourrait-on dire, comment les bulldozers sont passés pour ouvrir la voie aux gouvernements et aux experts. Ils ont fait un peu de travail, mais tout le temps ils ont rencontré des problèmes qu’ils ne pouvaient pas résoudre ou ne pouvaient pas prendre de décisions nous devions travailler avec vous.

Quant à l’histoire, vous vous en souvenez : tout a commencé à Sotchi, à Krasnaya Polyana, lorsque nous avons touché à la demande des peuples, nous avons été constamment critiqués, et ce qui est il n’y a pas de dynamique, il n’y a pas de développement dans l’État de l’Union et puis nous avons décidé de réagir. Nous avons ensuite dessiné plus de 30 « feuilles de route », présenté schématiquement ce qu’il faut faire.

Puis, en travaillant sur ces « cartes », nous sommes arrivés à la conclusion il y a plus d’un an qu’il nous fallait des plans concrets, pas des schémas, et nous sommes passés au programme syndical.

Et aujourd’hui, il s’est avéré que nous sommes déjà prêts à discuter de la dernière étape de 28 programmes, c’est beaucoup, ce sont les principaux sujets et domaines majeurs de notre coopération. Vous avez bien dit : donner aux gouvernements la possibilité de les examiner demain au niveau des experts et du gouvernement, et s’ils acceptent, alors au Conseil d’État suprême, au Conseil d’État suprême [de l’État fédéré de Russie et de la République de Biélorussie ], comme nous l’avons convenu avec vous quand nous déterminerons le moment, peut-être fin octobre, nous accepterons enfin ces programmes.

Ce sera une percée, une percée dans de nombreux domaines, ce n’est pas un secret, nous publierons ces programmes, montrerons dans quels domaines nous avons travaillé. Mais vous avez raison : il y a plus de trois ans, nous avons commencé ce travail avec vous, défini une tâche pour les gouvernements et, j’espère, nous avons réussi à résoudre cette tâche.

Et le fait est, bien sûr… Qu’est-ce que l’élection a à voir là-dedans ? Si nous avons fait quelque chose de bien, que ce soit un cadeau pour cette grande fête préélectorale, si les gens l’apprécient. Les gens savent mieux, alors qu’est-ce qu’il y a… Nous nous déplaçons, comme tous les pays civilisés, uniquement ensemble, uniquement dans une union des États natifs, des peuples proches, des peuples pratiquement unis, des gens de la même racine , des Russes et des Biélorusses. Nous faisons notre travail et les laissons déjà nous évaluer », a déclaré Loukachenko.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More