Nicolas Kazadi et A. Cissé se félicitent du financement des vaccins traditionnels en faveur de la RDC

0 137

Le ministre des Finances , Nicolas Kazadi, a reçu pour des entretiens, le jeudi 17 juin 2021 dans son cabinet de travail, Mme Aissatou Cissé, responsable pays de l’alliance du vaccin (GAVI).

La santé des enfants congolais, surtout celle de ceux de moins de 5 ans est garantie pour les prochaines années. Le gouvernement congolais a déboursé il y a peu 17 millions de dollars américains pour assurer les vaccins contre des maladies évitables à cette catégorie de la population très vulnérable.

Pour démontrer toute l’importance qu’il accorde à ce secteur, le ministre des finances a crée une nouvelle cellule en charge des secteurs sociaux, cellule pilotée par Monsieur Diomi Maboti Christian, Expert en Santé Publique.

Au sortir de l’audience avec le ministre des finances, Mme Aissatou Cissé a fait savoir à la presse qu’il était question de venir féliciter le gouvernement congolais à travers le Ministre des Finances pour avoir pris cet engagement susceptible de garantir une bonne santé à la progéniture congolaise.

Elle a en outre indiqué que GAVI s’est déplacé avec la fondation Bill Gate pour remercier le gouvernement et le ministre des finances pour avoir honoré son engagement, celui de payer le cofinancement pour la vaccination des enfants. Donc, c’est un cofinancement de 17 millions de dollars américains qui a été payé par la République Démocratique du Congo.

Elle estime par ailleurs qu’il faudrait continuer à collaborer avec la RDC et mettre en place un financement soutenable pour la vaccination dans les prochaines années. Ce qui permettra d’éviter les épidémies et lutter contre la mortalité infantile.

Aissatou Cissé a promis en outre un financement supplémentaire de son institution. Il servira à atteindre les enfants résidant les milieux à accès difficile de la République.

“Ce financement de 60 millions sera un financement additionnel qui pourrait être décaissé à partir de 2022. L’objectif est d’atteindre les enfants des milieux reculés. Ce sont des enfants qu’on appelle zéro dose puisqu’ils ne sont même pas vaccinés contre la première dose. Et on veut vraiment les atteindre pour arriver à une couverture vaccinale de 70%”, a-t-elle ajouté.

Sachez que GAVI soutient la RDC à hauteur de 130 millions USD par an. Une grande partie est orientée vers les vaccins. L’ autre partie sert à appuyer le renforcement du système de santé et les différentes campagnes de vaccination dans le pays.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More