Nord-Kivu/dossier stade du peuple SOTRAKI : La jeunesse de Goma craint perdre un espace de jeux

0 242

Le terrain communautaire, dit stade du peuple Sotraki, en ville de Goma, province du Nord-Kivu, n’appartient plus à la jeunesse. Il a plutôt été attribué par la justice, à Monsieur Nshokano Kizito qui s’en réclamait propriétaire, après le procès.

Cette nouvelle n’est pas bien arrivée dans les oreilles des jeunes du quartier Kyeshero où se situent d’ailleurs cet espace public de plus d’un hectare. Ceux-ci disent n’avoir nulle part ailleurs où aller vaquer aux activités, surtout sportives, dont leur servait ce stade.

Dans une déclaration sortie à Goma, ce mardi 16 février 2021, la jeunesse regroupée au sein de plusieurs structures juvéniles, se dit abandonnée par le gouvernement provincial à travers ses différents services habilités, qui n’a pas su mettre cet espace à l’abri de toute éventuelle invasion. Elle recommande, avant que les travaux de construction sur ce terrain ne soient entamés par celui à qui la justice l’attribue, qu’une restitution de terrain équivalent soit faite, soit à la jeunesse, soit au réclamant, en compensation du stade SOTRAKI.

« Nous demandons l’intervention du gouvernement provincial dans la recherche des espaces de jeux, destinés à accueillir les activités sportives des jeunes dans toutes leurs dimensions. Nous demandons dans l’urgence une solution à ce problème, avant que le pire n’arrive », disent les jeunes du quartier Kyeshero dans leur déclaration.

Selon Jospin Baluge Pierre, secrétaire du conseil de la jeunesse à la commune de Goma, les conflits autour du stade du peuple SOTRAKI existent depuis environ une décennie.

ISSA Félix, Goma/ Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More