Nord Kivu : La population plaide pour le renforcement de la présence des FARDC à Pinga pour mettre fin à l’insécurité

0 151

La population de Pinga plaide pour la présence des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans cette partie du territoire de Walikale, dans la province du Nord Kivu, en vue de mettre fin à l’insécurité des groupes armés.

Selon le fonctionnaire délégué du gouverneur, Kise Wango Urumbo Siméon, Pinga est devenu un foyer d’insécurité parce qu’entouré de tous côtés par les groupes armés.

« Le gouvernement a beaucoup à faire à Pinga pour que la paix soit durable, toujours avec son partenaire la MONUSCO. Il faut d’abord la présence des FARDC partout. La population n’a plus besoin de vivre avec les groupes armés. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de déployer les FARDC », a-t-il déclaré.

Les attaques récurrentes des groupes armés, dans cette contrée du pays, avaient poussé la population à fuir leur domicile à Pinga.

Avec le renforcement des unités de l’armée loyaliste (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC) déployées dans cette zone, ainsi qu’à la présence d’une base temporaire des casques bleus de la MONUSCO, plus d’une soixantaine de personnes qui avaient fui dans la brousse, ont regagné, fin octobre 2020, leur domicile à Pinga.

Par ailleurs, la MONUSCO a mené des activités visant à renforcer la capacité des autorités locales et des acteurs communautaires à lutter contre les facteurs contribuant à l’insécurité persistante, à la violence et aux violations des droits de l’homme, ainsi qu’aux tensions communautaires.

La mission des nations unies, a aussi organisé une série de consultations avec des leaders communautaires sur les défis de la cohabitation pacifique, dans le but aussi de mettre à jour la cartographie de la présence des autorités locales et de leurs besoins.

Il sied de noter qu’avec l’accalmie qui s’observe depuis quelques semaines à Pinga, les populations retournées tentent timidement de reprendre leurs activités. Pour autant, certains continuent à craindre que la situation, encore précaire, ne se détériore à cause de la persistance des milices tout autour de la cité.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More