Nord Kivu : Le Gouverneur Carly Nzanzu condamne les violences populaires enregistrées dans le secteur Ruwenzori

1 190

Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a dans une intervention par voie des ondes à partir de Kinshasa, condamné les violences populaires enregistrées depuis quelques jours dans le secteur Ruwenzori, en territoire de Beni, dans sa juridiction.

L’autorité qui s’exprimait au cours d’une duplex après une série d’accrochages entre la population civile et les forces de sécurité dans plusieurs entités du secteur de Ruwenzori notamment les communes rurales de Lume, Bulongo et la bourgade de Mutwanga, a appelé la population à collaborer avec les forces de sécurité pour arriver à endiguer le phénomène ADF.

Il a ainsi présenté sa compassion à toutes les victimes de la barbarie attribuée à ces hors-la-loi de souche ougandaise avant d’indiquer être peiné de voire couler le sang des congolais innocents. Carly Nzanzu a ainsi appelé la population à la vigilance, ainsi qu’à l’harmonisation avec les forces de l’ordre et de sécurité.

« Il ne faudrait pas qu’il y ait la population d’un côté et les forces de l’ordre d’un autre côté. Nous sommes tous congolais et nous travaillons pour la sécurité de notre pays. Il n’y a pas une sécurité qui peut se consolider sans la collaboration de l’armée et la population », a conseillé Carly Nzanzu pour qui « la population a vraiment intérêt de collaborer avec les forces de l’ordre de peur que l’ennemi qui est aux alentours des agglomérations, ne puisse profiter des altercations entre eux  pour s’improviser et tuer des civils ».

Pour le Gouverneur Nzanzu, tous les habitants du secteur de Ruwenzori doivent considérer que c’est toute la République entière qui est attaquée par des ADF et que des efforts sont à déployer pour les anéantir. L’autorité provinciale a indiqué avoir échangé avec les hautes autorités dans la capitale Kinshasa où il séjourne pour que la paix soit une réalité dans la région.

Il faut noter que plusieurs civils et militaires ont déjà été tués par justice populaire dans le secteur Ruwenzori. Outre les morts, les jeunes se sont également pris aux casernes militaires et le bureau administratif à Lume.

 

Le Hautpanel

1 Comment
  1. asynchronous says

    UIC-Franc

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More