Nord-Kivu : Pourparlers sur la suspension des activités économiques sur la route Beni-Kasindi

0 143

La problématique de la suspension par le Patronat Beni-Butembo des activités d’importations et d’exportations sur la route Beni-Kasindi, dans la province du Nord-Kivu, à la suite de l’insécurité, était au centre des échanges, ce samedi 16 juillet 2022 au gouvernorat de Himbi-Goma, entre le conseiller principal du gouverneur de la province du Nord-Kivu en charge des questions financières, David Kamuha Musubao, les délégués de la Fédération des Entreprises du Congo, les représentants de la Fédération nationale des petites et moyennes entreprises au Congo (Fenapec) et ceux de la corporation regroupant les déclarants en douane dans la perspective de trouver une voie de solution.

Cet axe routier est d’une importance capitale sur le plan tant sécuritaire qu’économique car reliant la région de Beni-Butembo-Lubero au port de Mombasa débouchant sur l’océan Indien en passant par l’Ouganda et le Kenya.

Au cours de ces échanges organisés sur instruction du Gouverneur Militaire, David Kamuha a tenu à exprimer la compassion de l’Autorité provinciale pour les affres subis pendant plusieurs jours sur le tronçon Beni-Kasindi où en plus des vies humaines fauchées cruellement par les ADF (Allied Democratic Forces), plusieurs tonnes de marchandises y ont été calcinées à travers le même mode opératoire des djihadistes.

« Aujourd’hui, nous avons réfléchi ensemble avec nos partenaires pour voir ce que nous devons faire d’urgence pour remonter l’économie de notre province », a-t-il indiqué avant d’annoncer une délégation qui devra se rendre dans la partie Grand Nord pour non seulement réitérer le message de compassion mais également recenser toutes les personnes ayant été victimes de ces actes ignobles perpetrés par les rebelles et y proposer des solutions durables.

David Kamuha a, à cette occasion, réaffirmé la détermination de l’Autorité provinciale qui tient à tout prix à la reprise de la normalisation des activités économiques dans toute la province avec une attention particulière sur la partie Nord.

Pour Bercy Chirimwami, Vice-Président de la FEC, l’opérateur économique étant la principale victime de toutes les atrocités enregistrées dans le tronçon Beni-Kasindi, il y a nécessité que l’Autorité se penche sur cette question qui a fait couler beaucoup d’encre et salive. Cette position a été soutenue par le Président provincial de l’association des déclarants en douane, Tsongo Matata Delliance pour qui ce rapprochement de l’Autorité provinciale est de grande nécessité pour stopper net l’ennemi dont l’objectif est d’asphyxier la partie Grand Nord du Nord-Kivu.

Pour rappel, la corporation des hommes d’affaires de Beni-Butembo-Lubero ont suspendu par un communiqué les opérations d’importation et d’exportation des marchandises sur le tronçon routier Beni-Kasindi en signe de protestation contre l’insécurité entretenue par les djihadistes ADF-MTM. Ces derniers sont auteurs de beaucoup d’actes ignobles marqués par des tueries des chauffeurs suivis des incendies des véhicules remplis des marchandises.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More