Nord-Kivu : Tommy Tambwe travaille sur de nouvelles options pour la réinsertion effective des ex-combattants

Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, le Lieutenant-Général Constant Ndima Kongba, a échangé ce mardi 28 février 2023, en son cabinet de travail à Goma, avec le coordonnateur national du Programme de désarmement et démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRC/S), Tommy Tambwe Ushindi, sur les nouvelles options visant la réinsertion et la réintégration effective des ex-combattants dans la vie ordinaire notamment les rendus de Mubambiro pour qui quatre millions de dollars (4.000.000 USD) étaient déjà disponibles dans le cadre du volet cohérence pour la stabilisation.

« Nous sommes en train de travailler sur le projet réinsertion et réintégration des ex-combattants et des communautés et pour ceux de Mubambiro, il était prévu 4,3 millions qui vont servir à la réinsertion dans les territoires de Masisi et Walikale », a confié à la presse Tommy Tambwe Ushindi avant d’assurer qu’en dehors de ce volet des moyens nécessaires sont déjà « mobilisés par le Gouvernement de la République pour poursuivre le travail de désarmement et de la démobilisation ».

Le Coordonnateur national du PDDRCS a, par ailleurs, déploré la résurgence de la guerre imposée à la RDC par le M23 et son parrain le Rwanda, qui ont rendu la tâche difficile à sa structure qui a actuellement du mal à matérialiser ses projections.

« Nous avons ainsi échangé avec le Gouverneur sur les autres options à prendre en compte par rapport à d’autres entités de la Province du Nord-Kivu », a signifié Tommy Tambwe précisant que la situation des territoires de Lubero, de Beni et Walikale a été examinée avec la possibilité de la matérialisation des moyens déjà rendus disponibles.

A une question relative au processus de cantonnement des combattants M23 appelés à se cantonner conformément aux différentes résolutions issues des sommets des Chefs d’Etat, le PDDRCS se dit être prêt à n’intervenir que dans la phase de la réinsertion et l’intégration, les étapes préliminaires étant l’affaire de la Force régionale, des Nations unies et des Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More