Nord – Kivu : Un nouveau cas confirmé de maladie à virus Ebola a été notifié mardi dans la zone de santé de Mabalako

0 264

Un nouveau cas confirmé de maladie à virus Ebola a été notifié mardi dans la zone de santé de Mabalako au Nord-Kivu au Nord-Est de la RDC, rapporte le bulletin quotidien du comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola .

Il y a eu également décès d’un cas confirmé d’Ebola le même jour. Il s’agit d’un décès communautaire à Mabalako au Nord-Kivu. Par ailleurs, deux patients ont été guéris et sortis du centre de traitement d’Ebola (CTE) de  Beni au Nord-Kivu.

Depuis la déclaration de cette épidémie d’Ebola le 1er aout 2018, le cumul des cas est de 3.364dont 3.246 confirmés et 118 probables. Au total, il y a eu 2.227 décès (2.108 décès de cas confirmés et 118 décès de cas probables) et 1.098 personnes guéries. Actuellement, 385 cas suspects sont en cours d’investigation.

Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

La source indique également que 2.938 personnes ont été vaccinées avec le deuxième  vaccin  Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo (Johnson & Johnson) dans deux aires de santé de la zone santé de Karisimbi à Goma.

Ce nouveau vaccin,  produit par la firme belge Janssen Pharmaceuticals pour la société américaine Johnson & Johnson  a été approuvé le 22 octobre 2019 par le Comité d’Éthique de l’école de santé publique de l’université de Kinshasa et le 23 octobre 2019 par le Comité National d’Éthique.

Il vient en complément du premier, le rVSV-ZEBOV, vaccin utilisé depuis le 08 août 2018 au cours de cette épidémie. Ce vaccin est fabriqué par le groupe pharmaceutique américain Merck, après approbation du Comité National d’Éthique le  20 mai 2018. Il a été récemment préqualifié pour homologation.

La  RDC a déjà vacciné 259.164 personnes  avec le vaccin rVSV-ZEBOV. Parmi ces personnes vaccinées figurent les prestataires de soins, les contacts des contacts des malades.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 130.802.184. A ce jour, 109 points d’entrée et de contrôle sanitaire ont été mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et d’éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.

Pax Nkembo

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More