Nouvelle-Zélande : Le gouvernement déclenche un soutien aux entreprises suite au cas de la communauté COVID

0 601

Un soutien important du gouvernement Néo-zélandais aux entreprises et aux travailleurs a été déclenché à la suite d’une augmentation des niveaux d’alerte pour lutter contre le COVID-19 dans la communauté, a déclaré Grant Robertson.

Le gouvernement a décidé de passer au niveau d’alerte 4 pour la Nouvelle-Zélande à partir de 23h59 ce soir, initialement pour trois jours, à l’exception d’Auckland et de la péninsule de Coromandel, où il sera probablement au niveau 4 pendant sept jours à la suite d’un nouveau cas en la communauté d’Auckland.

“Le ministre du Développement social et de l’Emploi Carmel Sepuloni et moi-même avons activé un certain nombre de mesures de soutien aux entreprises pour apporter une certitude aux entreprises et aux travailleurs et garantir que nous débloquons rapidement de l’argent pour protéger les emplois et maintenir les entreprises en activité”, a déclaré le ministre Néo-Zélandais des Finances, Grant Robertson.

« Le gouvernement reste bien placé pour répondre au COVID-19. Il nous reste plus d’un milliard de dollars sur l’argent mis de côté pour le WSS et le RSP et, si nécessaire, le Fonds de secours et de relance COVID-19 dispose d’environ 5 milliards de dollars. Notre dette nette est bien inférieure aux prévisions et bien inférieure à celle des autres pays », a ajouté Grant Robertson.

« Une réponse de santé publique forte nous a donné une réponse économique forte et a ramené l’activité économique aux niveaux d’avant COVID. Notre réponse continuera à être basée sur ces principes, a-t-il fait savoir.

A cet effet, ces mesures comprennent , entre autres , le Wage Subsidy Scheme (WSS) qui est disponible à l’échelle nationale lorsqu’il y a un passage régional ou national aux niveaux d’alerte 3 et 4 pendant une période de sept jours et aide les entreprises éligibles à continuer à payer leur personnel et à protéger les emplois. Les taux ont été relevés pour tenir compte de l’augmentation des coûts salariaux.

Et le  paiement de soutien à la résurgence (RSP) qui est un paiement pour aider à soutenir les entreprises ou les organisations avec des coûts ponctuels en raison d’une augmentation du niveau d’alerte COVID-19 au niveau 2 ou plus . Ceci est disponible pour les entreprises éligibles en même temps que le WSS.

Les autres aides existantes pour les individus, notamment le programme d’aide au congé (LSS) et le paiement des absences de courte durée (STAP), seront également augmentées conformément au WSS, car chacun de ces paiements est fixé au même taux.

Par ailleurs, le Wage Subsidy Scheme (WSS) permet aux employeurs éligibles de n’importe où dans le pays de demander le WSS s’ils s’attendent à une perte de 40 % de leurs revenus en raison de l’augmentation du niveau d’alerte annoncée aujourd’hui. Les taux de WSS ont été augmentés pour refléter l’augmentation des coûts salariaux depuis que le programme a été utilisé pour la première fois en mars 2020. Les entreprises auront droit à 600 $ par semaine par employé équivalent temps plein et à 359 $ par semaine par employé à temps partiel. La subvention salariale sera versée sous la forme d’un montant forfaitaire de deux semaines. Les candidatures ouvrent le vendredi 20 août avec les premiers paiements généralement disponibles après trois jours.

Un paiement de soutien à la résurgence (RSP) est disponible si les entreprises subissent une perte de 30 % de leurs revenus en raison de l’augmentation du niveau d’alerte. Le RER vaut jusqu’à 1500 $ plus 400 $ par employé équivalent temps plein, jusqu’à un maximum de 50 employés à temps plein (donc jusqu’à un total de 21 500 $).

Le Leave Support Scheme (LSS) prévoit un paiement forfaitaire de deux semaines de 585,80 $ par semaine pour les travailleurs à temps plein, ou de 350 $ par semaine pour les travailleurs à temps partiel, qui doivent s’isoler et ne peuvent pas travailler à domicile.

Le paiement d’absence de courte durée (STAP) offre un paiement unique (une fois tous les 30 jours) de 350 $ aux travailleurs qui doivent s’absenter du travail en raison d’un test COVID-19 et qui ne peuvent pas travailler à domicile.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More