Onze cas probables d’Ebola notifiés le 22 février 2020 au Nord-Kivu et en Ituri

0 207

Onze cas probables de la maladie à virus Ebola ont été notifiés le 22 février 2020,  dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, a indiqué le communiqué du comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola .

En Ituri, le 1er cas de Mandina, est un petit garçon de 4 ans, décédé le 10 juin 2019, non suivi et non vacciné de l’aire de santé de la zone de santé de Mayuano. Il était listé comme contact de son co-patient, cas probable, décédé le 03 juin 2019 au poste de santé Dubaï où l’enfant était pris en charge du paludisme dans la période allant du 31 mai au 03 juin 2019. 35 personnes ont été listées comme contact autour de ce cas.

Le deuxième cas est un homme de 66 ans. C’est le grand-père du cas précédent. Il est décédé le 25 juin 2019 dans l’aire de santé Mayuano. Il a été listé comme contact de son petit-fils, cas probable, décédé le 10 juin 2019 sans prélèvement de salive ni enterrement digne et sécurisé. Cet homme était non suivi et non vacciné.

Le troisième est le fils du cas précédent. Il s’agit d’un homme de 40 ans, décédé le 06 juillet 2019 à Mayuano. Il a été non listé et non vacciné.

Le quatrième cas de Mandima était une fille de 13 ans décédée le 17 août 2019 dans l’aire de santé de Lwemba. L’alerte a été lancée le même jour, mais sa famille avait refusé qu’elle soit amenée au CTE. Cette fille, non listée comme contact et non vaccinée, était co-patiente de la co-patiente de son neveu, décédé le 05 juillet 2019 à Lwemba, confirmé le 06 août 2019 au PS Saint Marc.

Le cas de Mambasa est une femme de 28 ans, décédée le 03 septembre 2019 dans l’aire de santé de Salama. Son alerte a été lancée le 30 août 2019 par la structure sanitaire. Non listée comme contact et non vaccinée, elle a été investiguée et validée cas Ebola, mais a refusé d’être transférée au CTE. Sa garde malade était confirmée MVE le 09 septembre 2019.

Au Nord-Kivu, par ailleurs,  à Alimbongo, il s’agit d’un petit garçon de  deux ans, décédée le 17 août 2019 dans l’aire de santé Masika et listé comme contact de mère décédée le 09 août 2019 à Kayna et confirmée le 11 août 2019. Cet enfant n’était jamais vu ni vacciné. Son père qui l’avait accompagné avec six autres enfants pour éviter l’équipe de la riposte, a été confirmé MVE le 20 août 2019. Douze  personnes ont été listées comme contact autour de cet enfant.

Le cas Kayna au Nord-Kivu est un homme de 40 ans, oncle du précédent, décédé le 20 août 2019 dans l’aire de santé Butsiri. Il avait participé aux funérailles de sa cousine (mère du cas précédent) décédée le 09 août 2019 à Kayna et confirmée le 11 août 2019. Trois autres membres de sa famille étaient confirmés MVE, notamment sa fille le 20 août 2019, son épouse et son frère le 25 août 2019. 56 personnes ont été listées comme contacts à haut risque autour de ce cas.

A Katwa, il s’agit d’une femme de 21 ans, décédée le 27 avril 2019 dans l’aire de santé Kambuli. Elle était non listée comme contact ni vaccinée. Avant la date de début des signes, cette femme était sujet d’exposition à sa belle-mère et son beau-frère décédés et confirmés à Kalunguta respectivement les 11 et le 17 avril 2019, tandis qu’après la date de début de signes, 2 de ses co-patients au poste de santé Vimbao étaient décédés et confirmés MVE. Trois contacts à haut risque ont été listés autour de ce cas.

A Manguredjipa, il s’agit d’une femme de 35 ans, non listée comme contact ni vaccinée, décédée le 03 juin  2019 dans l’Aire de santé Akwele. Son nourrisson de 6 mois, allaité, était confirmé MVE le 08 juin 2019. 7 personnes ont été listées comme contacts autour de ce cas.

A Butembo, il s’agit d’un nourrisson de 6 mois, décédé dans l‘Aire de santé de la zone de santé de Vutetse, non listé comme contact ni vacciné. Il était co-patient d’un cas confirmé le 16 novembre 2019 hospitalisé au Centre de santé pédiatrique Apôtre Paul à Vutetse du 07 au 14 novembre 2019. Le nourrisson y était pris en charge du 03 au 10 novembre 2018. Après la date du début de signes, ses parents étaient confirmés MVE, dont la mère le 22 et père le 24 novembre, de même que 2 autres membres de sa famille ayant assuré sa garde pendant sa maladie.

A Kalunguta, il s’agit d’un nourrisson de 7 mois, non suivi ni vacciné, décédé le 19 février 2019 dans l’Aire de santé Mbilinga. Il était listé comme contact de sa mère, confirmée et décédée le 09 février 2019. 23 personnes ont été listées comme contacts autour de ce cas.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More