Poutine, Merkel et Macron ont échangé sur les perspectives d’homologation du vaccin russe Spoutnik V dans l’UE

0 134

Le Président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine s’est entretenu mardi 30 mars 2021, par visioconférence, avec la chancelière fédérale de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, et le président de la République française Emmanuel Macron, indique un communiqué du Kremlin.

Les discussions ont porté sur la tâche de consolider les efforts contre une menace commune, la pandémie de coronavirus. Dans ce contexte, les dirigeants ont discuté des mesures visant à empêcher la propagation de l’infection, y compris les perspectives d’homologation du vaccin russe Spoutnik V dans l’UE et les livraisons possibles et la production conjointe du vaccin dans les pays de l’UE.

Lors d’un échange de vues approfondi sur la situation en Ukraine, les dirigeants ont confirmé l’absence d’alternatives au paquet de mesures de Minsk de 2015 comme base d’un règlement du conflit interne dans ce pays. Le président de la Russie a souligné qu’il était important que les autorités de Kiev mettent en œuvre tous les accords précédents conclus au plus haut niveau, principalement sur l’établissement d’un dialogue direct avec Donetsk et Lougansk et le règlement des aspects juridiques d’un statut spécial pour le Donbass. Le dirigeant russe s’est déclaré gravement préoccupé par l’escalade de la confrontation armée sur la ligne de contact provoquée par l’Ukraine et par son refus de mettre en œuvre les mesures supplémentaires pour renforcer le cessez-le-feu coordonné par le Groupe de contact trilatéral en juillet 2020. Les conseillers politiques des dirigeants poursuivront leur efforts conjoints.

En parlant des développements en Biélorussie, Vladimir Poutine a souligné que l’ingérence étrangère dans les affaires de cet État souverain est inacceptable.

Poutine, Merkel et Macron ont également discuté d’un règlement en Libye. Ils ont noté avec satisfaction que les parties en conflit respectaient le régime de cessez-le-feu et ont exprimé l’espoir que la création d’autorités de transition unies dans le pays deviendrait une étape majeure vers un processus politique efficace impliquant toutes les principales forces libyennes.

Il a été souligné que la situation en Syrie continuait de se stabiliser et que l’une des questions prioritaires était la fourniture d’une aide humanitaire au peuple syrien.

Les dirigeants de la Russie, de l’Allemagne et de la France ont appelé sans ambiguïté à la préservation et à la mise en œuvre du Plan d’action global conjoint (JCPOA) sur le programme nucléaire iranien et à la poursuite de la coordination des efforts vers cet objectif.

Ils ont également discuté des relations entre la Russie et l’UE. Le dirigeant russe a réaffirmé la volonté de la Russie de rétablir une interaction dépolitisée normale avec l’UE, à condition qu’il y ait un intérêt réciproque.

Concernant la question d’Alexei Navalny soulevée par les partenaires, des explications sur les circonstances objectives de l’affaire ont été fournies.

Dans l’ensemble, les discussions se sont déroulées dans une atmosphère franche et professionnelle. Il a été convenu de continuer à travailler ensemble sur tous les aspects de l’ordre du jour actuel.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More