Près de 16, 731 milliards CDF réalisés en Juillet 2020 à la Direction Urbaine des Impôts de Kinshasa

0 267

Près de 16, 731 milliards de Francs congolais ont été réalisés au mois de juillet 2020 à la Direction Urbaine des Impôts de Kinshasa, avec un taux d’exécution de 62,39%.

Le chef de Division, Niati Christophe qui parlait au nom du directeur urbain, le Prof Mboko John , a indiqué que les efforts considérables sont déployés pour que les recettes  fiscales connaissent une nette progression.

Parlant des difficultés rencontrées par la division de recouvrement de la Direction urbaine de Kinshasa, le chef de division a précisé  que les actions en recouvrement  généralement appliquées font défaut. Le Ministère des finances  avait suspendu les poursuites qui devraient être exécutées.

C’est dans ce cadre que ces mesures de suspension devraient être levées car certains contribuables pratiquement  difficiles ne peuvent payer les impôts qu’après les mesures de poursuite.

Par ailleurs, le Ministère des finances est invitée à lever les mesures qui handicapent l’État d’entrer dans ses droits vis-à-vis des contribuables incorrects.

Ces opérateurs économiques ne s’exécutent que  lorsque la DGI applique les mesures d’action en recouvrement forcé.

Il est clairement établi que la plus part d’opérateurs économiques n’ont pas de culture fiscale.

Ils s’acquittent de leurs obligations fiscales que lorsqu’il y a des contraintes moyen reconnues en recouvrement forcé.

Il s’agit notamment : du commandement, la contrainte, les mesures de scellé et l’avis en tiers détenteur.

A cette derrière mesure, la DGI peut contacter les entreprises qui doivent de l’argent aux contribuables concernés et assurer son recouvrement en son lieu et place.

La DGI peut solliciter le paiement du contribuable insolvable.

Le chef de division du recouvrement a, toujours au nom du directeur urbain Mboko John, loué l’abnégation et le civisme fiscal de certains opérateurs économiques dont ils ont fait montre en payant l’impôt professionnel sur la rémunération pendant la période difficile de COVID-19.

En s’acquittant loyalement de leurs obligations fiscales, ils ont aidé la Direction générale des impôts à contribuer positivement au développement du pays et surtout à donner au gouvernement les moyens de sa politique.

Il a enfin révélé que les recettes fiscales attendues à la fin du mois d’août 2020 sont de l’ordre de près 23.947.472.091 , 13 FC.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More