Procès 100 jours : Après la close du débat, le jugement sera prononcé le 20 Juin 2020

0 155

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa- Gombe, siégeant en matière pénale, en audience publique à la prison centrale de Makala , à Kinshasa, a poursuivi ce jeudi 11 juin 2020, l’audience du Procès sur le détournement des deniers publics dans le cadre des travaux d’urgence des 100 jours du Chef de l’Etat, opposant le ministère public aux prévenus Vital Kamerhe,  Samih Jammal et Jeannot Muhima.

Cette audience du jeudi, a été exclusivement prévue pour la plaidoirie de chaque partie et sur la démonstration des moyens pour décharger ou charger les prévenus.

La partie civile et le ministère public, a démontré tout au long de la plaidoirie les pratiques utilisées par les prévenus Kamerhe et consorts pour établir les actes de corruption, détournement de deniers publics et de blanchiment des capitaux.

A cet effet, le ministère public a requis auprès du Tribunal, une condamnation à 20 ans de travaux forcés pour les prévenus Kamerhe et samih Jammal. Et ordonner l’arrestation du prévenu Muhima Jeannot et payer des dommages et intérêts à l’État congolais.

Tandis que pour la partie de la défense de Monsieur Muhima Ndoole, elle estime que leur client n’a fait qu’exécuté l’ordre de sa hiérarchie dans la cadre de l’accomplissement de taches liées à sa fonction et a clamé son innocence.

La défense de Monsieur Jammal, a expliqué au Tribunal que l’innocence de leur client doit être établie au regard de l’exécution de travaux des maisons préfabriquées au camp Tshatshi et à l’existence du contrat Samibo.

Quant à la défense de Monsieur Kamerhe, sa défense a clairement expliqué durant la plaidoirie que leur client est innocent, par ce qu’en aucun cas Vital Kamerhe n’a perçu un franc ou un dollars de toutes les sommes décaissées par le Trésor public en procédure d’urgence pour exécuter les travaux du programme de 100 jours du chef de l’Etat.

Le Juge président du Tribunal de Grande instance de Kinshasa- Gombe, a déclaré que la religion du tribunal a été éclairée, les débats sont donc déclarés clos et la cause mise en délibérée, pour recevoir jugement le 20 juin 2020.

Par ailleurs, le juge Président a demandé au conseil des parties à déposer leurs notes d’audience au plus tard samedi, 13 juin 2020, à 16 heures. Plus rien ne restant au rôle l’audience est levée, a –t-il conclu.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort