Procès en appel : Vital Kamerhe condamné à 13 ans des travaux forcés

0 179

Le procès en appel de l’ancien Directeur de cabinet du Chef de l’État et président du parti politique «Union pour la nation congolaise (UNC)», a connu son épilogue ce mardi 15 juin 2021 , à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Siégeant en matière répressive au second degré , dans l’Affaire RPA 130019/ 13022 /13027/13028/13029/13030/13031/13032/13033/13034/13035 de Kamerhe Lwa Kanyinginyi Nkingi Vital et consorts, la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe, a reconnu tous les prévenus coupables.

A cet effet,  Vital Kamerhe est condamné à 13 ans des travaux forcés. Tandis que  Sammih Jammal écope de 6 ans de travaux forcés.

Ce procès en appel opposait le ministère public  à Vital Kamerhe et Samih Jammal, depuis sa reprise le 31 mai dernier à la prison centrale de Makala.

Au regard de cette décision, Vital Kamerhe a toujours la possibilité d’introduire un pourvoi en cassation.

Rappelons que le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe avait condamné, le samedi 20 Juin 2020, les prévenus Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du Chef de l’Etat et Sammih Jammal, directeur général de la société SAMIBO à 20 ans des travaux forcés  pour détournement de 48.831.148  dollars américains destinés à la construction des 1.500 maisons préfabriquées dans cinq provinces de la RDC, entre autres, Kinshasa, Kongo Central,  Sud-Kivu,  Kasai central et  Kasai oriental.

Ce verdict avait été prononcé au cours d’une audience foraine tenue au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, ex prison centrale de Makala, dans l’affaire ministère public/partie civile RDC contre les prévenus précités accusés pour détournement des deniers publics, blanchiment des capitaux et corruption.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More