Rapport de l’AIEA sur le nucléaire iranien : Le Premier ministre israélien appelle la communauté internationale à agir

0 104

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a commenté ce vendredi 10 Septembre 2021, dans l’après-midi, le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui a été publié cette semaine sur la question nucléaire iranienne.

′′ Israël considère avec la plus grande gravité la situation qui se trouve dans le rapport, ce qui prouve que l’Iran continue de mentir au monde et de faire avancer un programme de développement d’armes nucléaires, tout en refusant ses engagements internationaux” , a déclaré Naftali Bennett.

Le premier ministre israélien appelle la communauté internationale à agir contre les actions “graves” de l’Iran au sujet du développement d’armes nucléaires.

“Il faut s’assurer que l’Iran n’aura jamais de capacité nucléaire”, a-t-il précisé.

Et d’ajouter : “J’ appelle à une réaction internationale appropriée et rapide face aux graves actions de l’Iran. Le rapport de l’AIEA avertit que le temps d’agir est maintenant ; par conséquent, l’attente naïve que l’Iran soit prêt à changer de chemin par le biais des négociations s’est avérée sans fondement.

Seule une position vigoureuse de la communauté internationale, soutenue par des décisions et des actions, pourra conduire à un changement du régime à Téhéran, qui a perdu toute retenue.  Israël fera tout pour empêcher l’Iran de se procurer des armes nucléaires.”

Dans le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur sa mission de surveillance du programme nucléaire iranien, l’AIEA a dénoncé le manque de coopération avec l’Iran.

«Depuis février 2021, les activités de vérification et de surveillance ont été sérieusement entravées du fait de la décision de l’Iran de restreindre les inspections», écrit l’AIEA dans le document consulté mardi par l’AFP.

Notons que l’Iran a délibérément violé l’accord conclu avec les puissances nucléaires dans le cadre du «plan d’action global commun» (JCPOA, selon son acronyme anglais), qui limitait à 3,67% l’enrichissement d’uranium.

Téhéran a augmenté la production d’uranium hautement enrichi se rapprochant ainsi des 90% nécessaires pour une utilisation militaire. Fin août, les estimations démontrent que le stock d’uranium enrichi est passé à 60% à 10 kg contre 2,4 kg en mai, tandis que celui à 20% est passé de 62,8 kg à 84,3 kg.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More