Rapport de l’ONU : Le Rwanda rejette sa responsabilité dans la destabilisation de l’est de la RDC

0 390

La porte-parole du Gouvernement rwandais Yolande Makolo a rejeté, ce jeudi 4 août 2022, les conclusions du rapport du Groupe d’experts des Nations Unies démontrant l’implication du Rwanda dans la déstabilisation de l’Est de la RDC, en soutenant les groupes armés dont le M23.

“Le Rwanda ne peut commenter un rapport non publié et non validé. Le Conseil de sécurité de l’ONU a reçu un rapport du Groupe d’experts de l’ONU sur la RDC en juin 2022, qui ne contenait aucune de ces fausses allégations, et un rapport à mi-parcours est attendu en décembre. Cela ne peut être qu’une tactique pour s’éloigner des vrais problèmes.

 Tant que le problème des FDLR, qui opèrent en étroite collaboration avec l’armée de la RDC, n’est pas pris au sérieux et résolu, la sécurité dans la région des Grands Lacs ne peut être assurée. Cela se passe au vu et au su de la MONUSCO, présente en RDC depuis plus de vingt ans, mais sans solution en vue.

 Le fait est qu’il y a eu des attaques et des bombardements depuis la RDC vers le territoire rwandais à plusieurs reprises, entraînant des morts et des destructions de biens. Des enquêtes ont été faites, et ont même fait partie du rapport du groupe d’experts de l’ONU en Juin.

Le Rwanda a le droit légitime et souverain de défendre son territoire et ses citoyens, et pas seulement d’attendre que la catastrophe se produise. La présence du M23 et ses origines sont bien connues comme un problème de la RDC, dont ils cherchent à faire un fardeau pour les autres pays.

Le Rwanda a désarmé et cantonné les combattants du M23 loin de la frontière de la RDC. D’autres dispersés dans la région, qui sont en conflit avec leur gouvernement, ne sont pas de la responsabilité du Rwanda.

Le Rwanda accueille également des dizaines de milliers de réfugiés congolais, dont beaucoup depuis plus de 25 ans. Alors que le cadre régional en place tente de gérer la situation dans l’Est de la RDC, le Rwanda n’a cessé de tirer la sonnette d’alarme auprès des Nations Unies et d’autres acteurs internationaux sur cette atteinte à la sécurité de notre pays. Le Rwanda travaille pour la paix et la stabilité, dont le Rwanda et tous nos voisins peuvent bénéficier”, a-t-elle déclaré.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More