RDC : Bintou Keita nommée Représentante spéciale et cheffe de la MONUSCO

0 83

Bintou Keita a été nommée ce jeudi 14 Janvier 2021, représentante spéciale du secrétaire général des Nations -unies en République démocratique du Congo et cheffe de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC).

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé sa profonde reconnaissance à Leila Zerrougui, ancienne cheffe de la Monusco en RDC.

António Guterres, a annoncé, jeudi, la nomination de la Guinéenne Bintou Keita au poste de Représentante spéciale et Cheffe de la MONUSCO.

Elle succède donc, à l’Algérienne Leila Zerrougui, qui achèvera sa mission à la tête de la MONUSCO en février après trois années à la tête de la plus importante opération de paix dans un pays francophone.

Mme Keita sera la seconde femme, et la première femme originaire d’un pays d’Afrique subsaharienne, à diriger la MONUSCO qui fut créée en 2010.

 

Qui est Bintou Keita ?

 

Née en 1958, Bintou Keita est détentrice d’un master en économie sociale de l’Université Paris II Panthéon Assas , en France, et d’un diplôme d’études supérieures en administration et gestion des entreprises de l’Université de Paris IX Dauphine, en France.

Bintou Keita est entrée à l’ONU en 1989. Elle a également occupé plusieurs fonctions de direction au sein du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans plusieurs pays africains (au Tchad, en République du Congo, à Madagascar, au Cap-Vert, au Rwanda, au Burundi) ainsi qu’au siège de l’ONU à New York.

Entre 2018 et 2020, Mme Keita a occupé les fonctions de Sous-Secrétaire générale de l’ONU pour l’Afrique, un poste commun à deux départements du Secrétariat des Nations Unies : celui des affaires politiques et de consolidation de la paix et celui des opérations de paix. Auparavant, elle avait occupé les fonctions de Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018.

Entre 2015 et 2017, elle a servi en tant que Représentante spéciale conjointe adjointe pour l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) dont le mandat a pris fin le 31 décembre dernier. Entre février et novembre 2015, elle a dirigé les efforts des Nations Unies pour lutter contre le virus Ebola en Sierra Leone. De 2007 à 2010, elle a également été Représentante exécutive adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB).

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More