RDC : Bintou Keita salue la nomination de Mme Malangu Kabedi Mbuyi au poste de Gouverneure de la BCC

0 98

La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, a salué la nomination de Malangu Kabedi Mbuyi au poste de Gouverneure de la Banque centrale du Congo (BCC). C’était ce mercredi 7 juillet 2021, lors du compte-rendu de l’actualité des Nations unies en République démocratique du Congo .

«Cette nomination, la première d’une femme à ce poste, démontre à la fois l’engagement des autorités congolaises à continuer de promouvoir la place des femmes dans la société congolaise, et la réalité de la place centrale qu’ont les femmes en République démocratique du Congo», a déclaré Bintou Keita.

«Elle souhaite plein succès à Madame Kabedi Mbuyi dans ses nouvelles fonctions», a-t-elle ajouté.

La Représentante spéciale salue également la signature de l’ordonnance par le Président Félix Tshisekedi établissant le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S), un service public sous son autorité.

Elle rappelle que la réintégration des anciens combattants sur une base communautaire est l’une des conditions essentielles à la stabilisation de l’Est de la RDC à long terme. La MONUSCO et le système des Nations Unies dans son ensemble se tiennent prêts à soutenir ce Programme.

Par ailleurs, Bintou Keita a fait savoir au cours de ce compte-rendu qu’elle a participé mardi 6 juillet à Bujumbura, au Burundi, à la quatrième réunion des chefs de service de renseignement et de sécurité du Burundi, de la RDC, de l’Ouganda, du Rwanda et de la Tanzanie, en compagnie notamment de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs.

“Cette réunion avait pour objectif d’adopter le Plan d’action du Groupe de contact et de coordination chargé de coordonner la mise en œuvre des mesures non militaires destinées à compléter les efforts militaires contre les groupes armés. Cette réunion démontre un élan sur lequel toutes les bonnes volontés doivent capitaliser pour avancer vers des solutions communes, régionales, sur les problèmes qui continuent de toucher particulièrement les populations de l’Est du Congo, et s’attaquer à leurs causes profondes en mutualisant les efforts”, a déclaré la Cheffe de la MONUSCO.

Auparavant, la Représentante spéciale s’était rendue au Sud-Kivu, à Bukavu, Uvira et Kalehe, où elle a rencontré les autorités provinciales ainsi que des représentants des différentes communautés présentes dans les Hauts-Plateaux, notamment les Bami (chefs traditionnels) des communautés concernées. Elle a rappelé l’engagement de la MONUSCO à protéger les populations vulnérables prises au piège des violences intra-communautaires, ainsi que sa détermination à soutenir les initiatives de dialogue permettant de faire avancer l’autorité de l’État dans ces zones.

Elle s’est particulièrement intéressée à la situation sécuritaire dans le sud de cette province, notamment à Mikenge, Bijombo et Kaholoholo, où la MONUSCO a une présence militaire qui assure la protection de milliers de déplacés internes mais où, également, il est important que le Gouvernement renforce ou déploie des éléments FARDC et PNC, a déclaré Bintou Keita, dans ce compte-rendu.

Au cours de la même visite, elle a procédé à l’inauguration du projet à impact rapide de rénovation du Bâtiment Administratif du Territoire de Kalehe, dans le cadre du renforcement de l’autorité de l’État.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More