RDC : Déclaration officielle de la fin de la 11ème épidémie d’Ebola dans la province de l’Équateur

0 128

Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, a déclaré officiellement ce mercredi 18 novembre 2020 à Kinshasa, la fin de la 11ème épidémie de la Maladie à Virus Ebola dans la province l’Équateur en République Démocratique du Congo (RDC).

“En ce Mercredi 18 novembre 2020, je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la 11ème épidémie de la Maladie à Virus Ebola dans la province l’Equateur en République Démocratique du Congo”, a déclaré le Ministre de la Santé Eteni Longondo.

La RDC a connu depuis le 01 juin 2020, la 11ème épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE) de son histoire. L’actuelle épidémie constitue la 5eme dans le Grand Equateur et elle survient juste deux ans après une précédente épidémie dans cette même province.

Cette épidémie est survenue dans un contexte particulier marquée par l’expansion de la pandémie de la Maladie à Coronavirus 2019 (COVID-19).

La déclaration de la fin de cette épidémie d’Ebola en RDC intervient 42 jours après le dernier test négatif du dernier malade déchargé du centre de traitement d’Ebola (CTE), soit deux fois la période d’incubation de cette maladie qui est de 21 jours.

Le deuxième test du dernier cas confirmé pris en charge dans le CTE était revenu négatif au virus Ebola le 06 octobre 2020. Le dernier cas confirmé d’Ebola a été enregistré le 29 septembre 2020.

Le Dr Eteni Longondo a indiqué que cette onzième épidémie d’Ebola a eu la particularité de s’étendre aux zones de santé fluviales et lacustres. Ce qui a constitué un défi logistique majeur quant à la mise en œuvre des activités de la riposte dans un système de santé déjà fragilisé par des épidémies antérieures et par une faible implication et adhésion de la communauté aux recommandations des équipes de la riposte.

Treize zones de santé sur les dix-huit que compte la province de l’Equateur ont été affectées avec un total de 42 aires de santé sur 284 qui ont notifié 130 cas dont 119 confirmés au laboratoire et 11 probables avec un taux de létalité de 42,3%, soit 55 décès dont 2 personnel des soins. Par ailleurs, le taux de guérison est de 57,7%, soit 75 personnes guéries.

Néanmoins, le risque élevé des résurgences des épidémies reste permanent et doit servir de signal d’alarme pour que le système de surveillance épidémiologique soit renforcé, a-t-il souligné.

Le facteur du succès majeur de la riposte à cette épidémie a été lié à la disponibilité des vaccins et des médicaments spécifiques contre cette maladie et au rapprochement des sites de prise en charge avancés vers les communautés.

La déclaration de la fin de cette onzième épidémie d’Ebola en RDC a été faite en présence du vice-ministre de la Santé, Albert Mpeti, du secrétaire du comité multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola (CMRE), le Pr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, de l’incident manager, le Pr Steve Ahuka, et du représentant de l’OMS en RDC.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More