RDC : Franck Diongo appelle à l’arrestation de John Numbi pour menace contre le pays et manque de respect au Chef de l’État

0 1 094

Lors de son passage dans l’émission Bosolo na Politik sur PSTV, ce jeudi 23 Juillet 2020, le Président nationale du mouvement lumumbiste progressiste (MLP), Franck Diongo, a appelé à l’arrestation du Général John Numbi, pour menace contre le pays et manque de respect au chef de l’État, Félix –Antoine Tshisekedi.

Franck Diongo, a fait allusion au message qu’a lancé le Général John Numbi lors de la visite de réconfort des notables du Katanga, dans lequel il déclare de vive voix, qu’on a induit le Président de la République en erreur et qu’il n’est pas un agneau.

«Le Président Félix n’a pas arrêté dans toutes les réunions, de dire :  Je compte sur la rigueur légendaire du Général John Numbi. Chaque jour ça a créé des ennemis, ça a créé des jaloux et au finish, ils induisent le Président en erreur. Je ne suis pas un agneau », a déclaré le Général John Numbi dans un message aux notables Katangais.

Expliquant au Journaliste Israël Mutombo, de Bosolo na Politik, Franck Diongo s’est posé la question de savoir, si John Numbi déclare haut et fort “qu’il n’est pas un agneau”, ce qu’il est un lion ou encore un loup. C’est une menace contre le pays.

Franck Diongo a évoqué qu’un article du journal le Phare qu’il a lu , a révélé que le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba était en mission à Lubumbashi pour chercher le Général John Numbi , et lui demander de revenir à Kinshasa, car il est accusé de préparer une rébellion pour scinder la province du Katanga, afin de faire la rébellion à partir de l’Est de la République Démocratique du Congo.

Il a par ailleurs, expliqué la raison pour laquelle le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait dépêché le Général John Numbi, dans le Haut-Katanga, c’était en effet, pour arrêter le rebelle Gédéon Kyungu, et cette mission est connue de tous, a souligné Franck Diongo.  Avant de rappeler que jusqu’à présent, il n’est jamais rentré pour faire rapport au chef de l’État.

Il a poursuivi en disant que John Numbi était dans la délégation que conduisait le vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur , Sécurité et affaires Coutumières, Gilbert Kankonde pour chercher Gédéon Kyungu, mais ce dossier est classé sans suite, a expliqué Franck Diongo.

Dans son élan, Franck Diongo a signalé que lors de la convocation des généraux des FARDC par le Président de la République, John Numbi en mission à Lubumbashi, avait refusé de revenir à Kinshasa y compris le Général John Mulungo. Et lorsque l’ordre d’arrestation du Général John Mulongo tombe, ce dernier se perd dans la nature à Lubumbashi.

Le Président du MLP, note que le fait que le Général John Numbi a refusé de rentrer à Kinshasa, de refuser de répondre à la convocation des généraux par le Chef de l’État,  et en suite de faire des déclarations politiques en menaçant le pays,  tout en oubliant d’où il vient , déjà à l’époque du Président Joseph Kabila Kabange, on l’avait mis hors- jeu pour le dossier de Chebeya, a dit Franck Diongo.

Franck Diongo a poursuivi en disant que le Général Mwilambwe a reconnu que John Numbi connait l’affaire de Chebeya. Affaire qui a poussé l’Union Européenne et les États-Unis de sanctionner John Numbi.

C’est pourquoi, Franck Diongo à préciser «qu’on ne peut pas se prévaloir de quoi que ce soit sur cette terre créée par Dieu» avant de marteler que la place de John Numbi se trouve en prison. Et après son arrestation, va resurgir le dossier Chebeya.

En évoquant les menaces avancées par John Numbi, Franck Diongo déclare qu’ils n’auront aucun effet en RDC, même si il osait avec la rébellion, il sera arrêté.

Selon Franck Diongo, un officier militaire ne peut pas tenir de discours incendiaire contre le Chef de l’État, c’est un manque de respect au chef de l’État, en plus c’est un discours politique qu’il a tenu. Qu’il prouve que le Chef de l’État, lui avait dit cela, et même si tel est le cas, il ne pouvait pas le dire de cette manière, a-t-il déclaré.

Pour rappel, le Chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a signé vendredi 17 juillet 2020, une série d’ordonnances portant nomination des officiers généraux et supérieurs de commandement au sein de l’armée, opérant ainsi de grands changements au sein des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Parmi ces chargements emblématiques, on note la nomination du Général d’armée Gabriel AMISI KUMBA en remplacement du Général John NUMBI comme Inspecteur Général des FARDC.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More