RDC : Jean-Marc Kabund démissionne de son poste de Premier vice-président de l’Assemblée nationale

0 74

Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo, Jean Marc Kabund-A-Kabund a démissionné , ce vendredi 14 janvier 2022, de son poste à la chambre basse du parlement. C’est ce qui ressort de la communication de M. Kabund , aujourd’hui sur son compte Twitter.

« En ce jour je prends la décision de démissionner de mes fonctions de Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale. Ainsi s’ouvre une nouvelle page de l’histoire, qui sera écrite avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, humiliations et tortures… », a écrit Jean-Marc Kabund-A-Kabund.

 

Contexte

 

Mercredi 12 janvier 2022, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant des hommes en tenue de la Police nationale congolaise, brutaliser un militaire de la Garde Républicaine, alors garde du corps d’une dame au volant d’une jeep de marque Toyota Range Rover, qui roulait en sens contraire.

Ensuite, ces policiers identifiés comme étant la garde du Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund- A-Kabund, se sont mis à arracher brutalement l’arme du militaire, avant de réussir à le sortir du véhicule, devant la population qui observait impuissamment la scène.

«Vous me menacez ?…» réagit le militaire de la Garde Républicaine, alors qu’il résistait en vain aux éléments de la police pendant que ces derniers, visiblement imparables, tenaient à tout prix à lui ravir son arme. Ce qui fût fait.

Dans la soirée du même mercredi à 19 heures comme l’indique les vidéos de caméras de surveillance, des éléments de la Garde Républicaine (GR), très en colère, sont allés vandaliser la résidence familiale de Jean-Marc Kabund, située au quartier Kingabwa Mandrandele dans la commune de Limete.

Des images filmées et diffusées sur internet, par des proches du premier vice-président de l’Assemblée nationale, montrent le passage des éléments de la GR, vandalisant ainsi la résidence de Kabund. Chaises, tables de bureau et autres mobiliers, sens dessus-dessous. Portraits en peinture, placardés de feu Etienne Tshisekedi, de Jean-Marc Kabund, ainsi que quelques ouvrages retrouvés à même le sol.

Lors de leur passage à la résidence de Kabund, la Garde Républicaine a désarmé la garde rapprochée de Kabund et arrêté son personnel civil mais qui ont été libérés, quelques jours après.

Pour certains habitants du quartier Kingabwa, cette expédition punitive de la Garde Républicaine, «est une vengeance. Ils sont venus récupérer l’arme et aussi, désarmer la garde rapprochée de l’honorable Jean-Marc Kabund», ont-ils souligné.

Rappelons que Jean Marc Kabund-A-Kabund est l’actuel président intérimaire du parti au pouvoir, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

 

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More