RDC : La reprise des émissions des Bons du Trésor au centre des échanges entre le Ministre des Finances Nicolas Kazadi et les banquiers

0 89

Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi , accompagné de la Vice-Ministre des Finances O’Neige N’Sele Mimpa, a échangé, lundi 07 Juin 2021, avec le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo, devant plusieurs représentants des banques agréées en République Démocratique du Congo(RDC).

Au menu des échanges, la reprise des émissions des titres publics avec les Bons du Trésor et Obligations du Trésor indexés.

C’est grâce à la vision axée sur la mobilisation accrue des ressources susceptibles de garantir sans répit la stabilité du cadre macroéconomique en tant qu’impératif pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté que l’argentier national a tenu cette réunion.

Pour le Gouverneur de la BCC qui répondait aux questions de la presse à l’issue de cette session de travail, la reprise des émissions des Bons du trésor va fonctionner de manière harmonieuse dans la mesure où le Ministère des Finances a démontré sa capacité à respecter l’échéancier de remboursement et dispose à ce jour des marges de manœuvre pour ne point accumuler des arriérés.

Les indicateurs macroéconomiques et monétaires étant positifs, le patron de la BCC a accentué le fait que les Bons du Trésor permettront aussi à son institution de les utiliser comme instruments de régulation de la liquidité.

Sans objection à en croire le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, les responsables des institutions financières et bancaires qui ont pris part à cette première réunion technique avec l’argentier national Nicolas Kazadi, ont sans ambages ni faux fuyants exprimé leur satisfaction et approbation. Néanmoins, la seule anxiété liée au taux sera réglée incessamment à l’occasion d’une réunion y afférente.

Par ailleurs, cette réunion présidée par le Ministre des Finances Nicolas Kazadi a scruté la circulation des espèces sonnantes et trébuchantes, particulièrement en dollars américains à travers la RDC.

Pour y remédier de manière efficace, il a été décidé d’exhorter toutes les institutions de la République à bancariser leurs employés. C’est pourquoi même au niveau des banques commerciales, les retraits des billets ont été fixés en deçà de 10.000 dollars américains.

Pour rappel, la décision interdisant la circulation incontrôlée du cash fait suite à la volonté politique du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de se conformer aux exigences de la communauté internationale en rapport avec la lutte contre le blanchiment des capitaux et le terrorisme.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More