RDC : «Le conflit inter-ethnique et les violences perpétrées contre la Monusco au Nord-Kivu sont inacceptables », déclare Jean Marc Kabund

0 78

Le Premier vice –président de l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund-A-Kabund, a qualifié ce lundi 12 avril 2021, d’ inacceptables, le conflit inter-ethnique et les violences perpétrées contre la Mission des nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) dans la province du Nord-Kivu.

« Le conflit inter-ethnique et les violences perpétrées contre la Mission desonusco au Nord-Kiu sont inacceptables », a déclaré Jean Marc Kabund ce lundi sur Twitter.

Et d’ajouter : « Il incombe à l’État congolais de sécuriser le pays à travers nos forces de défense et tout congolais a le devoir sacré d’y contribuer ».

Le président ad intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) , Jean Marc-A-Kabund, a appelé les Congolais à ne pas céder à la manipulation de l’ennemi. « Ne cédons pas à la manipulation de l’ennemi », a-t-il dit.

Pour rappel, dans la matinée de ce lundi , une partie de la ville de Goma s’est réveillée sous une forte psychose. Des violences ont éclaté trop tôt, entre quelques habitants qui s’en prenaient aux autres, ainsi qu’à leurs maisons d’habitation. Depuis le lever du soleil, l’on remarquait que des maisons étaient incendiées, et à partir de cette situation, il y a eu des déplacements des habitants, quittant le quartier Majengo et ses environs, pour se réfugier dans des milieux prétendus sécurisés.

Certains mouvements citoyens ont également appelé depuis la semaine dernière, à des manifestations pour le départ de la Monusco de la province , rappelle-t-on.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More