RDC : Le DG de l’ICCN, Cosma Wilungula démissionne suite à sa suspension

0 131

Dans une correspondance adressée mardi 24 août 2021 au Président de la République , Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avec copie réservée à la Vice-Première ministre de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba Masudi, le Directeur général en suspension de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), Cosma Wilungula a déposé sa démission au poste de Directeur Général de l’ICCN.

«  Ce qui me pousse à en arriver à ma démission est le fait qu’en dates des 03 et 04 août de l’année en cours, Madame la Vice Première Ministre , Ministre de l’Environnement  et Développement Durable , a pris deux arrêtés portant respectivement  numéro 004/CAB/VPM-MIN/EDDEBM/TSB/PDK/02/2021 et 005/CAB/VPM-MIN/EDD/EBM/TSB/PDK/02/2021 par lesquels, elle a décidé la suspension de mes fonctions de Directeur Général par le premier, et a désigné par le second un Directeur Général et un Directeur Général Adjoint  ad intérim», écrit Cosma Wilungula, dans sa correspondance.

« Les raisons par elle invoquées , à savoir , les graves manquements aux devoirs réglementaires et la mauvaise gestion, ne sont nullement fondées car, en effet, je n’ai jamais durant mon mandat fait l’objet d’une action disciplinaire ni, encore moins, d’une sanction disciplinaire quelconque, outre le fait que par ailleurs, il n’y a jamais eu d’audit interne ou externe qui puisse conclure à une mauvaise gestion à ma charge », ajoute-t-il.

Pour Cosma Wilungula , toutes ces décisions démontrent à suffisance qu’il y a la méfiance de la tutelle envers sa personne.

« Je note que par ce climat malsain qui se développe entre cette autorité ministérielle [Vice premier-ministre Eve Bazaiba], envers ma personne, je ne saurais plus continuer à servir mon pays à ce poste pour l’heure. C’est pourquoi, j’ai jugé personnellement de vous présenter ma démission à ce poste de Directeur Général de l’ICCN », précise-t-il.

Cosma Wilungula a été à la tête de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), depuis 2005, soit ( 16 ans) en tant que Directeur Général de cet établissement public. Il a salué son leadership dans cette correspondance.

«Alors que j’avais trouvé cet institut pratiquement par terre, rien dans la caisse, je laisse l’ICCN au niveau où, en dépit des subventions sporadiques de l’État, mais avec les concours inlassables des partenaires, sous mon égide, nous avons réalisé plusieurs records qu’il n’y a pas lieu de tout indiquer ici, mais dont les plus récents et, à titre illustratif, l’électrification d’une bonne partie de la province du Nord-Kivu, par la création de quatre centrales hydroélectriques et la sortie du Parc national de la Salonga de la liste du patrimoine mondial en péril, situation dans laquelle se trouvait ce parc depuis 1999, à cause notamment du braconnage à grande échelle », a écrit Cosma Wilungula.

Pour rappel, la Vice- Première Ministre en charge de l’Environnement, Eve Bazaiba Masudi et le Ministre du Tourisme, Modéro Nsimba Matondo, avaient décidé le samedi 07 août 2021, après concertation, de suspendre le DG de l’ICCN, Cosma Wilungula. Il a été remplacé par Olivier Mushiete.

M. Wilungula avait saisi le Conseil d’État pour obtenir l’annulation de cette suspension, avant qu’il ne jette lui même l’éponge.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More