RDC : Le Gouvernement alloue 200.000 USD pour la tenue des États généraux de la presse

0 159

Le ministre d’État, ministre de la Communication et médias, David-Jolino Makelele Diwampovesa, a tenu une séance de travail mercredi 10 mars , avec quelques responsables de la presse écrite pour réfléchir sur l’évolution actuelle du secteur de la presse nationale.

Jolino Makelele a souligné que pour répondre aux défis de développement de la République Démocratique du Congo, le secteur des médias exige des réformes profondes.

Tout en présentant à ses hôtes le tableau général de la presse publique et privée tant audiovisuelle qu’écrite, le ministre David-Jolino Makelele Diwampovesa a relevé les problèmes spécifiques à chacune d’elles, liés notamment à l’organisation et au fonctionnement par rapport au cadre légal et qui nécessite la revisitation de certaines dispositions dudit cadre.

Selon lui, le cadre indiqué pour un débat de fond sur les fondamentaux, demeure les Etats généraux de la presse au cours desquels les professionnels des médias vont débattre de la réforme de la loi n°002/96 du 22 juin 1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse en RDC, l’ordonnance loi 081/012 du 2 avril 1981 portant statut du journaliste en RDC, la loi 011/001 du 10 janvier 2011 portant composition, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), l’Observatoire des médias congolais (OMEC), ainsi que la relecture par eux-mêmes de leur Code d’éthique et déontologie, etc.

Le ministre d’État a annoncé qu’une ligne de crédit de l’ordre de 200.000 USD a été accordée par le gouvernement pour la tenue des États généraux de la presse.

Ces assises doivent regrouper outre les professionnels des médias, les experts du domaine de la justice, les formateurs en sciences de l’information et de la communication, les attachés de presse dans les services publiques, les entreprises privés, les organismes internationaux en RDC, les responsables des confessions religieuses détenteurs des médias, les délégués des organisations professionnelles et associatives, ainsi que les représentants des syndicats du secteur des médias publics et privés, a-t-il  fait savoir.

Le ministre d’État a profité de cette occasion pour annoncer qu’il a pu obtenir auprès du gouvernement l’octroi d’un montant de 2 millions dollars américains au titre de l’aide à la presse, souhaitant que la répartition soit faite par les professionnels des médias eux-mêmes.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More