RDC : Le ministère des Transports et voies de communication arrête une série des mesures pour réduire des accidents de circulation

1 166

Le ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazenga, a arrêté une série des mesures en vue de réduire des accidents de circulation récurrents sur les voies maritimes, routières et fluviales en République démocratique du Congo, a indiqué l’ACP.

Il s’agit pour le secteur de transport routier et urbain, de l’identification de tout genre et marque des véhicules et des conducteurs ainsi que la plaque d’immatriculation tout en insistant sur le port de permis de conduire.

L’interdiction aux particulier d’utiliser les plaques de l’État et  obligation pour les véhicules des officiers militaires des Forces armées et de la Police nationale congolaise, notamment des généraux qu’à tout véhicule en circulation sur le territoire nationale de circuler sans plaque d’immatriculation ou avec une plaque étrangère masquée ou personnalisée, figurent également parmi les mesures pour les routes.Les mesures, précise le document, portent également sur le  respect  des normes de sécurité. Dans ce cadre, il est obligé à tout transporteur de véhicule de respecter la charge maximale prévue par le constructeur, de passer au contrôle technique périodique. L’obligation est faite à tous les services compétents de faire l’évaluation régulière des centres de contrôle technique selon les normes établies ainsi qu’une  interdiction pour tout conducteur de mettre en danger la vie humaine par l’effet de sur chargement qui alternativement peut nuire à la visibilité du conducteur.

Pour les motocyclettes de transport rémunéré des personnes et chariots, le port des plaques et des casques est obligatoire. Dans ce volet, les motocyclistes ne sont autorisés à circuler à des heures tardives. Quant aux conducteurs des chariots, il leur est également interdit de circuler entre la tombée de la nuit et la levée du jour  sur les grandes artères.

En ce qui concerne le transport fluvial et lacustre,  les armateurs devront recycler leur personnel naviguant au Centre régional de formation en navigation intérieure (CRFN), avant d’obtenir ou de renouveler les titres de capacité.

Pour ce qui est du secteur de  transport aérien, la source  rappelle le rôle que doit jouer l’Autorité de l’aviation civile  (AAC) dans l’assainissement de l’aéronautique afin de permettre à la RDC de marquer des points lors de l’audit de l’OACI  et sortir de la liste de noire de l’Union européenne.

Plusieurs autres mesures ont été prises sur les infrastructures, les ouvrages et services auxiliaires des transports ainsi qu’aux embarcations, aux ports et à leurs tenanciers.

Ce train des mesures, pourront atténuer les dégâts collatéraux, tant en perte des vies humaines que des biens matériels, rappelle-t-on.

Le Hautpanel

1 Comment
  1. David Makuanga says

    Hope Read the Journal more often

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort Çanakkale mutlu son Tekirdağ mutlu son Antalya mutlu son Ankara mutlu son Samsun mutlu son Bursa mutlu son Konya mutlu son Balıkesir mutlu son İzmir mutlu son İstanbul mutlu son Hatay mutlu son Diyarbakır mutlu son