RDC : Le Président Félix Tshisekedi a proclamé l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu

0 99

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a proclamé ce lundi 03 mai 2021, l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, en raison des massacres et de l’insécurité persistante qui durent plus de deux décennies dans cette partie du pays.

Le Chef de l’État a salué la bravoure de nos vaillantes forces armées qui se battent jour et nuit pour nous assurer l’intégrité du territoire national et protéger la population contre les attaques des forces négatives. Il a réaffirmé sa décision en sa qualité de Chef de l’État, garant de la nation, et commandant suprême des forces armées, d’aborder de la manière la plus efficace qu’il soit ce problème de terrorisme dans l’Est de la RDC.

Félix Tshisekedi a déclaré dans son discours qu’il a, à l’esprit ses engagements solennels, pris lors de la course à la magistrature suprême et qu’il a réitéré lors de son investiture. L’un d’eux était de faire tout ce qui est à son pouvoir pour mener la lutte acharnée contre l’insécurité à l’Est du pays.

«Je m’engage dans cette lutte avec détermination de trouver une solution définitive à l’inacceptable situation de l’Est. J’entends le cri de détresse de notre population et ressens les douleurs qu’éprouvent nos mères, nos sœurs, nos filles dans ces provinces ravagées par la barbarie», a déclaré Félix Tshisekedi.

«J’ai décidé de proclamer l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. J’exhorte le peuple congolais à adopter une attitude responsable», a-t-il dit.

Par ailleurs, le Chef de l’État a invité chaque congolaise et chaque congolais à une mobilisation totale pour faire front avec nos forces armées déployées pour sécuriser notre territoire. Nos vaillants militaires doivent être appuyés par une prise de conscience collective de tous leurs compatriotes.

Ainsi donc, je recommande :

Au gouvernement de ne ménager aucun effort pour assurer la logistique nécessaire aux forces armées déployées au front.

À la classe politique toute entière de ne mener aucune action de nature à saboter ni à décourager nos forces armées.

Aux hommes et aux femmes des médias, d’appuyer à travers leurs programmes respectifs l’action des forces armées.

Aux populations locales, de coopérer étroitement avec les autorités militaires déployées en dénonçant les ennemis du peuple et toute complicité.

À toutes les couches sociales internes et à nos compatriotes vivant à l’extérieur du pays, d’exprimer la solidarité et la cohésion nationale avec le peuple de l’Est et de rester vigilant et attentif pendant cette période et à cette cause salutaire jusqu’au rétablissement de la paix .

À la société civile de se mobiliser derrière nos forces armées et  aux servantes et serviteurs de Dieu, de prier pour la nation et pour nos forces armées au front.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More