RDC : Le Président Tshisekedi décide de renégocier le contrat chinois pour qu’il soit “gagnant-gagnant”

Le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé, vendredi 19 mai 2023, à la Cité de l’Union Africaine, la quatre-vingt-dix-neuvième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République.

Dans le compte rendu de cette réunion gouvernementale, le Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya a fait savoir que le Président de la République Félix Tshisekedi a décidé de renégocier le contrat chinois signé par la République Démocratique du Congo et un groupement d’entreprises chinoises en 2008, sous l’ex-président Joseph Kabila.

Cette décision du président congolais a été prise, après le dépôt des conclusions formulées par une équipe de travail chargée d’évaluer la mise en œuvre de la Convention de collaboration du fameux contrat chinois, qui était désavantageux pour la RDC.

Patrick Muyaya souligne que dans les prochains jours les discussions avec nos partenaires chinois seront lancées. Car poursuit-il, «L’objectif visé est de consolider et d’élargir davantage la coopération sino-congolaise en s’appuyant sur les bases saines garantissant le principe du respect mutuel, d’équité et de transparence profitable à la fois au peuple congolais et au peuple chinois».

Le Président de la République a rassuré que « Le prochain avenant du “Contrat Chinois” que la RDC signera avec ses partenaires chinois sera gagnant-gagnant ». Il demande, par ailleurs, au Comité stratégique d’organiser avec la partie chinoise, un agenda pour les discussions de la signature finale, a précisé sur Twitter Mme Tina Salama, porte-parole du Président de la République.

Félix Tshisekedi a instruit les ministres concernés pour les négociations prochaines de l’avenant à la Convention de collaboration en l’occurrence les ministres d’Etat, ministre des Infrastructures et celui du Budget, les ministres de Finances et des Mines ainsi que le cabinet présidentiel, tous membres du comité stratégique constitué à cet effet, de convenir et d’organiser avec la partie chinoise dans un bref délai l’agenda des discussions de la signature finale du futur avenant.

Le comité stratégique sera appuyé dans ses tâches par l’expertise de la Générale des carrières et des mines (Gécamines S.A), de l’Inspection générale des finances (IGF) et de l’Agence de pilotage de coordination et de suivi de convention de collaboration signée entre la RDC et les partenaires privés, et l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), a indiqué Patrick Muyaya.

Pour rappel, l’IGF avait dénoncé, dans son rapport sur le contrat chinois, le caractère d’une collaboration disproportionnée, arbitraire et discriminatoire au détriment de la RDC, mais en faveur du groupement d’entreprises chinoises.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More