RDC : «L’état de siège au Nord Kivu et en Ituri est un échec total», déclare le député Léon Nembalemba

0 195

Plusieurs voix se sont déjà levées pour démontrer noir sur blanc que l’état de siège décrété dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri est un échec total.

Cette mesure du chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, décrétée le 6 mai 2021, dans les deux provinces de l’Est de la République Démocratique du Congo suscite de vives inquiétudes au sein de la population congolaise, après la poursuite des massacres par les forces négatives dans cette partie du pays.

L’honorable Léon Nembalemba , autrement appelé «Papa Molière», a déclaré ce jeudi 30 Septembre sur le Plateau de Bosolo Na Politik Officielle, sur Bosolo TV, que l’état de siège est un échec total, car on continue à tuer les citoyens, les maisons sont incendiées, les rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF) publient leur propagande sur les réseaux sociaux pour démontrer comment l’armée régulière est en perte de vitesse.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) malgré la conquête des territoires, neutralisation et arrestation des rebelles, se trouvent être infiltrées par les militaires étrangers vouant ainsi à l’échec toute planification et stratégie mises en place pour ramener la paix à l’est du pays, a-t-il dit.

L’honorable Nembalemba a fait savoir que le gouvernement congolais qui tient au retour de la paix en Ituri et au Nord Kivu dépense énormément d’argent alors que le gouverneur militaire de l’Ituri, Johnny Luboya Nkashama et celui du Nord Kivu, Constant Ndima Kongba et toutes leurs équipes, sont devenus des affairistes cherchant comment s’enrichir. C’est pourquoi, les résultats obtenus au premier mois de l’état de siège qui redonnaient espoir, ne suivent plus.

Signalons que l’Ituri et le Nord Kivu sont des provinces minières, ayant du Colombo Tantalite (Coltan), Or , etc.

Pour rappel, 672 civils ont été tués principalement par les rebelles des Forces Démocratiques et Alliées (ADF) depuis le 6 mai jusqu’au 10 septembre 2021, selon un rapport de Human Right Watch.

Depuis le 6 mai dernier date d’entrée en vigueur de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, l’Assemblée nationale et le Sénat renouvèlent cette mesure tous les quinze jours de manière successive. L’ objectif poursuivi est de mettre fin à l’insécurité dans les provinces de l’est et de rétablir l’autorité de l’État sur toute l’étendue du pays.

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More