RDC : Malgré le refus de l’autorité urbaine, Lamuka confirme sa marche ce 15 Septembre

0 139

La coalition «Lamuka» dont le présidium est composé de Martin Fayulu et Adolphe Muzito, a confirmé l’organisation de sa marche pour ce mercredi 15 Septembre 2021, à en croire une correspondance de cette plateforme adressée le 9 septembre au Gouverneur de la Ville de Kinshasa.

«Lamuka confirme sa marche de ce mercredi 15 septembre. Plus de 72 heures après avoir informé l’autorité urbaine de Kinshasa et sans réponse de cette dernière est synonyme de prise d’acte», a écrit Lamuka ce vendredi 10 septembre 2021, sur son compte Twitter.

Le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, n’a pas pris acte de l’organisation de la marche de Lamuka prévue le 15 Septembre prochain, pour dire Non à la CENI politisée, Non au glissement du calendrier électoral et Non à la fraude électorale.

Selon une correspondance du 8 Septembre dernier, adressée aux secrétaires généraux de l’Ecidé et de Nouvel Elan, respectivement Devos Kitoko et Blanchard Mongomba,  l’autorité urbaine motive sa décision par le souci de protéger la population contre la pandémie à coronavirus.

“Tout en louant le mérite de votre démarche, je ne saurai prendre acte de votre activité qui , au regard des instructions de l’Autorité Suprême ainsi que les restrictions édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est susceptible d’entrainer une contamination massive de la Covid-19”, a écrit M. Ngobila.

Le Gouverneur de la Ville province de Kinshasa a instruit la police nationale congolaise ville de Kinshasa et les bourgmestres de Kimbanseke ,Masina, Ndjili, Matete, Limete, Lingwala, Kasa-Vubu, et Kalamu, de veiller à ce que la marche ne soit par organisée dans la capitale congolaise.

Pour les organisateurs de la marche à savoir, les partis Nouvel Elan de Muzito et l’Ecidé de Fayulu, leur marche aura bel et bien lieu ce 15 Septembre 2021.

« Nous nous permettons de vous rappeler que sur pied des dispositions de l’article 6 du Décret -loi du 29 janvier 1999 portant règlementation des manifestations et des réunions publiques en RDC, “il est imparti à l’autorité compétente ou son délégué un délai  de 3 jours pour prendre acte de la déclaration préalable, à dater de son dépôt”. “Dans le cas qui requiert, outre la déclaration préalable qui visée à l’article 4, alinéa 2, l’autorité précitée dispose de  5 jours , à dater du dépôt de la déclaration pour répondre à la requête . Dans l’un ou l’autre cas le depassement de délai emporte respectivement la prise d’acte et l’octroi d’office de l’autorisation.

Ayant déposé notre lettre depuis le 2 Septembre 2021, nous constatons aujourd’hui le dépassement de délai, et par conséquent , votre prise d’acte. Ce dont nous vous remercions», ont déclaré Devos Kitoko et Blanchard  Mongomba.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More