RDC : Martin Fayulu a dénoncé le traitement violent qu’il a subi lors de la marche pacifique du 14 Octobre

« Honte aux policiers irresponsables qui, malgré leur violence, n'ont pas pu empêcher la marche du 14 octobre à Kinshasa »

0 171

L’opposant Congolais, Martin Fayulu Madidi a dénoncé ce jeudi, sur son compte twitter, le traitement violent qu’il a subi hier mercredi 14 Octobre 2020, lors de la marche pacifique pour l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo.

«Honte aux policiers irresponsables qui, malgré leur violence, n’ont pas pu empêcher la marche du 14 octobre à Kinshasa. Toutes nos félicitations aux compatriotes qui ont marché dans plusieurs villes du pays pour l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo », a déclaré ce jeudi 15 octobre 2020, Marin Fayulu.

La police nationale Congolaise (PNC), a fortement réprimé la marche initiée par l’Engagement pour la Citoyenneté et le développement (ECIDé), car les élements de la PNC ont voulu faire respecter la décision de l’autorité urbaine d’annuler cette marche pour des raisons sécuritaires.

Mais rapidement, la Police sera dépassée par l’évènement et fera usage des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, à la Place échangeur et au Pont Matete, qui voulaient atteindre le lieu de rassemblement de ladite marche au quartier Pascal, dans la Commune de Masina.

Martin Fayulu n’a pas échappé à la répression policière mercredi, à la Place échangeur, à la 17e rue Limete, il a été stoppé par les éléments de la Police qui, ont du même employer les moyens forts, en crevant les pneus de sa jeep 4X4 noir, pour l’empêcher de rejoindre Pascal, lieu où devait commencer la marche.

Le coordonnateur de Lamuka, Martin Fayulu frustré et en colère a échangé des mots avec un des éléments de la police , tout en exigeant l’achat de nouveaux pneus, avant de passer quelques minutes au bureau de la Police Nationale Congolaise située à la Place échangeur afin d’être remis dans ses droits.

Pour le Président de l’ECIDé, «malgré leur violence (Policiers ), Ils n’ont pas pu empêcher la marche du 14 octobre à Kinshasa», a souligné Fayulu avant d’adresser ses félicitations aux manifestants.

A noter également, le succès qu’a connu cette marche en province, notamment dans la province du Nord-Kivu, plus précisément à Beni. L’appel de Martin Fayulu à la marche pacifique a trouvé du répondant, afin de s’opposer à toute tentative de balkanisation du pays.

«Toutes nos félicitations aux compatriotes qui ont marché dans plusieurs villes du pays pour l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo », a -t-il conclu.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More