RDC : Martin Fayulu s’adressera au peuple congolais ce mercredi

0 222

Martin fayulu Madidi, président de l’Ecidé  et membre de la coalition Lamuka s’adressera ce mercredi 15 avril 2020, au peuple congolais en ce moment où la République démocratique du Congo est frappée par la pandémie du Coronavirus et enregistre une vague d’arrestation des personnalités impliquées dans le programme des travaux de 100 jours du Chef de Felix Tshisekedi.

L’artisan de la vérité des urnes, Martin Fayulu tient à communiquer avec le peuple congolais après un bon moment passé sous silence.

La RDC et sa classe politique enregistrent  des tensions notamment avec l’arrestation de vital Kamerhe , directeur de cabinet du chef de l’Etat, les attaques meurtrières du groupe rebelle BAKATA KATANGA, dans le Haut Katanga, et du groupe politico-mystico-religieux BUNDU DIA MAYALA, au Kongo Central et à Kinshasa, la discorde entre l’UDPS et le PPRD sur la prise de l’Etat d’urgence sanitaire liée au COVID-19 par le Président de la République, et l’intervention de la cour constitutionnelle en faveur de l’acte posé par le Chef de l’Etat Tshisekedi pour proclamer l’Etat d’urgence,  sont là autant d’événements qui peuvent éventuellement être évoqués dans la communication de Fayulu.

Alors que le président de l’Ecidé (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement) est en désaccord total avec le pouvoir de Kinshasa, qu’il qualifie de distraction, en stipulant que :

« Mrs. Kabila et Tshisekedi sont en train de distraire tout le monde avec une stratégie de “stop and go” et “équilibre instable”, très dommageable pour le pays. J’invite mes compatriotes à rester éveillés et à se focaliser sur les vrais enjeux. «

Avant de rajouter que les congolais doivent se réveiller.

Face à la menace de la pandémie du coronavirus, Martin Fayulu Madidi, n’a pas hésité d’apporter tout son soutien aux autorités du pays dans la riposte contre le covid-19 pour sauver des vies .

« Par conséquent, je fais appel à la solidarité nationale en demandant à chaque congolais de , dans la mesure de ses moyens et partout ou il se trouve dans le monde , de donner un minimum de 5$ dans une caisse de solidarité nationale. »

Soulignant qu’il faut réduire drastiquement le train de vie de l’État et la suspension de tous les travaux en cours dont l’essentiel est non prioritaire comme par exemple la construction des saut-de-moutons à Kinshasa, a conclu Fayulu.

Martin Fayulu, a toujours défendu sa ligne sur la vérité des urnes qu’il voit comme une exigence pour chaque congolais, un combat de principes et de valeurs. Car selon lui, on ne bâtit pas une démocratie en bafouant systématiquement la volonté de la majorité.

A cet effet, le président de l’Ecidé a proposé un plan de sortie de crise en RDC. Fayulu avait appelé à de nouvelles élections après une période de transition destinée à mener de véritables réformes, puisqu’il considère que les institutitions issues des élections du 30 decembre 2018, ont trempé le pays dans la corruption , la crise institutionnelle et de légitimité en rapport avec ses animateurs, la mauvaise gouvernance, l’insécurité qui découle de l’absence de l’autorité de l’Etat , l’appauvrissement de la population dont le social est précaire.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More