RDC/Monusco : Une séance de travail entre la société civile, la Monusco et le ministère du plan sur le retrait de la Monusco

0 100

Christian Mwando Nsimba Kabulo, ministre d’État en charge du Plan a eu une séance de travail avec la MONUSCO et la délégation de la société civile, conduite par Denis Singoma, le vendredi 21 août 2021 en son cabinet de travail.

Cette séance est l’occasion d’écouter les délégués du cadre de concertation de la société civile, sur le processus du retrait définitif de la MONUSCO sur toute l’étendue du territoire national.

S’imprégnant du document en rapport avec ce retrait, les délégués de la société civile ont apprécié le travail abattu par les deux parties, tout en y apportant certaines observations et propositions dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan.

Pour Denis Singoma, la société civile dans son ensemble tient sans entrer dans les détails possibles, à ce que ledit plan de retrait soit opérationnel aussi vite que possible.

«Ce qui est important, nous avons complété sur ce que la MONUSCO et le gouvernement ont fait et y mettre la touche de la société civile pour que cette dernière, ait sa grande place dans cette opération. Il y va de l’intérêt de toute la population congolaise», dit Dénis Kadima.

Le ministre explique qu’il était question de connaitre l’avis de la société civile, conformément au processus des Nations Unies après s’être mis d’accord avec la MONUSCO sur le plan de retrait définitif.

«Le travail se poursuit d’arrachepied car, la représentante du Secrétaire Général des Nations Unies doit transmettre le document au Conseil de sécurité surtout que l’Assemblée générale de cette organisation internationale se tiendra au mois de septembre prochain» , explique le ministre du Plan Christian Mwando, avant d’indiquer que la société civile a été très respective et a félicité la qualité du travail fait par la MONUSCO et le gouvernement de la RDC.

«Néanmoins, la société civile a eu à y ajouter certains préalables ainsi que des mesures d’encadrement qui doivent être prises en compte. Ce sont des éléments que nous allons annexer au rapport » , a ajouté Christian Mwando Nsimba Kabulo.

En général, la société civile, la MONUSCO et le gouvernement convergent dans la même direction, la primeur du travail étant réservée au Premier ministre et au Chef de l’État.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More