RDC : Nicolas Kazadi a présidé la réunion des ministres des finances et de la santé de l’Afrique sur l’acquisition des vaccins contre la Covid-19 dans le cadre de l’initiative AVATT

0 141

Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a présidé ce mercredi 15 septembre 2021, la réunion des ministres des finances et de la santé de l’Afrique sur l’acquisition des vaccins contre la Covid-19 dans le cadre de l’initiative AVATT.

L’accès pour tous aux vaccins contre la pandémie de la Covid-19 préoccupe au plus haut point les dirigeants à travers le monde en général et ceux du continent africain en particulier. Les ministres des finances et de la santé avec l’équipe africaine de travail sur l’acquisition des vaccins (Afreximbank, Africa CDC, CEA et l’envoyé spécial pour les achats du vaccin contre la Covid-19), la Banque mondiale et le groupe indépendant de haut niveau du G20, ont eu des échanges très approfondis sur les actions à mener pour accélérer le processus de mise en œuvre de l’initiative AVATT (African Vaccine Acquisition Task Team), qui est l’équipe africaine de travail sur l’acquisition des vaccins.

L’importance de cette réunion pour l’Afrique qui n’est qu’à environ 5% de taux de vaccination comparée au reste du monde ne se limitait pas seulement au problème de santé publique, mais a aussi examiné la crise économique qui a pour corollaire, le ralentissement des investissements et des échanges avec le reste du monde.

Circonscrivant le cadre de cette réunion de haut niveau, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi a souligné le caractère inédit de cette initiative africaine qui répond à cette urgence sanitaire, en insistant sur le fait qu’en dépit de multiples défis que le continent africain doit relever, il reste indéniablement vrai que l’accès aux vaccins demeure une priorité avant toute autre chose. Ceci implique le renforcement du partenariat entre l’Afrique et toutes les institutions qui accompagnent le financement y afférent pour atteindre les résultats.

L’argentier national a mis un accent particulier sur la collaboration en terme de multiples efforts à consentir par les uns et les autres pour plus d’efficacité car le besoin d’institutionnaliser ce genre d’initiatives est réel en vue de préparer l’Afrique à faire face à d’autres pandémies.

En effet, plusieurs participants à cette réunion qui a eu lieu par Vidéoconférence ont mis en exergue l’urgence qui s’impose pour tous les ministres des finances et ceux de la santé à mettre en œuvre toutes les recommandations telles que présentées par Tharman Shanmugaratiram, ministre d’État de Singapour et Ngozi okonjo- Iweala, Directrice Générale de l’Organisation mondiale du commerce. Parmi ces recommandations, il s’agit d’accélérer les financements, renforcer les institutions médicales régionales, gérer de façon rationnelle les fonds destinés à la lutte contre cette pandémie, renforcer le système de santé,…

A l’évidence, cette réunion consistait à recevoir une mise à jour des co-présidents du panel indépendant de haut niveau du G20 qui avait pour mission d’identifier les gaps dans le système du financement concernant les mécanismes de prévention mondiale contre la pandémie, la surveillance, la préparation et la réponse, ainsi développer les recommandations pratiques pour combler ces lacunes sur une base solide et exploiter de manière optimale les ressources diverses du secteur public, privé, philanthropique et des institutions financières internationales.

Le panel a présenté les conclusions de son rapport à cette réunion pour le background des ministres comme recommandé lors de la dernière réunion du mois de juin. En outre, il était question au cours des échanges, de discuter sur la mise à l’échelle des acquisitions et des livraisons du Vaccin aux États. A ce sujet, la réunion a effectivement permis aux ministres des finances et de la santé de faire une mise à jour par rapport au niveau atteint concernant la collaboration au financement, à la préparation et à l’opportunité sur la distribution des vaccins. Les discussions se sont aussi focalisées sur comment relever les défis auxquels font face les pays à faible taux de vaccination.

Concernant la RDC, la situation générale de la pandémie de la Covid 19 se présente de la manière suivante; 55.145 cas confirmés, 31.054 guéris ( 56,3%), 1.059 décès (1.9%), 23.032 cas actifs ou en cours de traitement (41,8%), 82.562 personnes vaccinées pour la première dose, et 11.156 pour la deuxième dose.

Pour le Ministre des finances Nicolas Kazadi, les États africains quoi que déterminés à lutter efficacement contre cette pandémie, ont encore du chemin à faire non seulement pour mobiliser les ressources nécessaires, mais surtout et davantage, convaincre les indécis à prendre au sérieux la Covid-19 qui a vraiment secoué les économies du monde entier.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More