RDC : «Si Kabila a la passion du Congo comme il nous l’avait dit, il doit arriver à la même conclusion que Félix Tshisekedi : la coalition a échoué», déclare Jean Claude Katende

0 171

Jean Claude Katende, Président de l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADHO), a déclaré ce lundi 7 décembre 2020, que le sénateur à vie et président honoraire, Joseph Kabila Kabange doit arriver à la même conclusion que le Chef de l’État Félix Tshisekedi, si réellement il a la passion du Congo, comme il nous l’avait dit, car la coalition Front commun pour le Congo et le Cap pour le Changement (FCC-CACH) a échoué.

Ce tweet du Président de l’ASADHO, compte parmi tant des réactions enregistrées à la suite du discours du Président de la République, pour rendre compte à la population de la République démocratique du Congo, le résultat des consultations nationales.

« Si Kabila a la passion du Congo comme il nous l’avait dit, il doit arriver à la même conclusion que Félix : la coalition a échoué », a précisé Jean Claude Katende.

Le Président de l’ASADHO a demandé à l’autorité morale du FCC [Joseph Kabila] de mettre la population congolaise au centre des préoccupation de sa plateforme politique plutôt que se battre pour des intérêts individuels.

« Il est appelé à réfléchir comment le peuple doit être au centre des préoccupations du FCC qui se bat plus pour des intérêts individuels », a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le Président de la République  Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a mis fin hier dimanche 06 décembre 2020, à la coalition FCC-CACH.

Parmi les propositions des consultations retenues par le Président de la République, sur le renforcement de la démocratie et l’État de droit, il a noté qu’il faut :

« Mettre fin à l’Accord de coalition CACH-FCC, considéré comme la raison principale à la base du blocage actuel », a souligné Félix Tshisekedi.

« Comme j’ai eu à vous le dire le 23 octobre dernier, nous n’avons pas le droit de prendre en otage le devenir de notre Nation à cause de querelles politiciennes et de repositionnement. Je ne peux en conséquence me résoudre à demeurer dans le statu quo et l’immobilisme. Le temps n’est plus propice aux atermoiements, ni aux discussions stériles, ni encore aux intérêts partisans. Les replis tactiques et les combats d’arrière-garde n’ont plus aucun sens. Ce moment historique nous impose de prendre nos responsabilités, en vue d’instaurer un État de droit et de démocratie conformément à la mission que vous m’avez confiée, et dont je mesure la grandeur », a déclaré Félix Tshisekedi.

« En conséquence, j’ai décidé de nommer un “INFORMATEUR”, conformément aux dispositions de l’article 78, alinéa 2, de la Constitution. Il sera chargé d’identifier une nouvelle coalition réunissant la majorité absolue des membres au sein de l’Assemblée Nationale », a-t-il poursuivi.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More