RDC : Une année après, les nouveaux mandataires de la SNCC entrent en fonction

0 127

Enfin, après une année d’attente qui paraissait pour les nouveaux mandataires de la Société nationale de chemin de fer (SNCC), comme une éternité, ils sont entrés en fonction vendredi 26 Juin 2020, à Kinshasa.

Le ministre du Portefeuille, Clément Kuete a conduit depuis la ville de Kinshasa, la cérémonie de remise en reprise par vidéoconférence entre l’équipe sortant et l’équipe entrant de la SNCC.

Gabriel Kyungu wa Kumwanwa, devient le nouveau président du conseil d’administration de la SNCC et le nouveau directeur général, Fabien Mutomb, ainsi que les autres membres du conseil d’administration présents à Kinshasa.

Tout s’est joué au cours des dernières 48 heures, lorsque le Directeur de cabinet a.i , Désiré Cashmir Kolongele, a notifié le ministre du portefeuille, Clement Kuete, au nom du Chef de l’Etat, Felix Tshisekedi, tout en indiquant que « la Haute Hiérarchie demande au Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui lit en copie de vous instruire à exécuter lesdites ordonnances susvisées dans les 48 heures de la présente et de lui faire rapport de ladite exécution avec annexe les actes de notification ainsi que les procès-verbaux de remise et reprise, sous peine des sanctions appropriées pour manquements graves aux devoirs de vos fonctions. »

Il sied de rappeler que Clement Kuete évoquait l’état d’urgence pour justifier la non notification des mandataires, avant d’être rappelé à l’ordre par le Directeur de cabinet du Président de la République.  «…le cas de force majeure évoqué par vous caractérise un acte d’insoumission tant il est vrai que pour notifier lesdites ordonnances aux concernés qui sont à Kinshasa, vous n’avez pas à vous déplacer. Partant, l’alibi de force majeure ne tient pas la route». Avant de renchérir que l’État étant l’actionnaire unique de ces entreprises, le Ministre n’aura pas à se déplacer ni lui ni un mandaté grâce à la visioconférence.

En 2019, le Chef de l’État, Felix Tshisekedi, avait levé l’option de nommer l’équipe dirigeante de la SNCC, mais ces nominations avaient été bloquées par le Front commun pour le Congo (FCC), l’un des partenaires du Cap pour le changement (CACH), parce qu’elles n’avaient pas respecté la procédure.  Certains rappellent que cette ordonnance présidentielle n’avait pas été contresignée par le Premier ministre Bruno Tshibala qui assurait les affaires courantes.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort