RDC : Willy Bakonga condamné à 3 ans de prison et son fils 6 mois de prison pour blanchiment des capitaux

0 57

Le parquet général près la cour de cassation, a condamné ce jeudi 28 avril 2021 au cours d’une procédure de flagrance , l’ancien ministre de l’Enseignement primaire , secondaire et technique, Willy Bakonga à 3 ans de servitude pénale principale et son fils, Joël Bakonga , écope de 6 mois de prison pour blanchiment des capitaux. Les juges ont ordonné leur arrestation immédiate.

Pour l’un des avocats de Willy Bakonga, leur client détenait une somme d’argent mais cela ne constitue nullement une accusation de blanchiment d’argent soutenue par le ministère public. En tant que ministre, sénateur ou encore promoteur des écoles, il ne peut manquer cette somme d’argent.

Ces avocats précisent que leur client détenait une somme de 30 000 dollars américains lors son déplacement à Brazzaville et non 2 millions.

Prenant la parole au cours de l’audience, l’ancien ministre de l’EPST a fait savoir qu’il avait été empoisonné, raison pour laquelle il disposait de la somme de 30 000 dollars pour sa prise en charge médicale à l’étranger.

Par ailleurs, l’ancien ministre de l’EPST, devrait encore faire face aux accusations de détournement des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement de base.

Le 20 avril dernier, Willy Bakonga avait été interpellé au Congo-Brazzaville sur demande des autorités de la RDC alors qu’il fuyait la RD.Congo pour la France, à Paris. Après des négociations avec le gouvernement du Congo -Brazzaville, il a été extradé le mercredi 28 avril dernier.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More