Répression contre la marche de Lamuka : Le BCNUDH en RDC invite les autorités à ouvrir des enquêtes crédibles afin de punir les auteurs de ces violences

0 75

La Division des Droits de l’Homme de la Mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) et le Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme en RDC,  condamnent la violente dispersion des manifestations pacifiques organisées par la plateforme politique LAMUKA dans les villes de Kinshasa et Uvira.

Dans un message Twitter publié ce dimanche 25 avril 2021, le BCNUDH en RDC rapporte que la Police Nationale Congolaise a fait un usage disproportionné de la force, causant des blessures à au moins 15 personnes respectueuses des droits humains. L’usage d’armes létales pour encadrer les manifestations est contraire aux droits de l’homme.

A cet effet, le Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme en RDC invite instamment les autorités à ouvrir promptement des enquêtes crédibles sur les conditions de dispersion de ces manifestations et de prendre des mesures pour punir les auteurs présumés de ces violences.

Rappelons que la plateforme politique de l’opposition “Lamuka”, avait organisé samedi 24 avril à travers toute l’étendue du pays, une marche de solidarité aux populations de l’est de la RDC, des provinces du Nord Kivu, Sud Kivu, Ituri, et Tanganyika.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More