Russie –France : Vladimir Poutine s’est entretenu avec les représentants de la communauté d’affaires française

0 51

Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine a rencontré ce jeudi 29 avril 2021, par visioconférence, les dirigeants de plusieurs grandes entreprises françaises membres de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe.

Au cours de cette rencontre d’affaires, des questions d’actualité concernant l’interaction commerciale, économique et d’investissement entre la Russie et la France, y compris la mise en œuvre de grands projets conjoints, ont été abordées.

D’emblée, le président russe Vladimir Poutine a souligné que le Conseil économique de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe fonctionne, malgré les difficultés. Et que c’était la quatrième fois depuis 2016, qu’ils se rencontrent.

Selon Poutine, la France, telle qu’elle était et reste l’un des partenaires économiques clés de la Russie, occupe une place honorable, mais pas la plus digne, parmi les États de l’UE, je pense, pour la France: 6e en termes d’investissements directs cumulés dans l’économie russe et 5e en termes de commerce …

« Malgré une légère baisse du commerce mutuel d’ici la fin de 2020 (nous avons moins 14% ici par rapport à 2019), ses indicateurs sont toujours généralement acceptables, 13 milliards de dollars. Les investissements en capital français en Russie atteignent près de 17 milliards de dollars (soit dit en passant, les investissements russes en France ,  3 milliards de dollars). Il aurait pu y avoir plus, je pense, si les régulateurs français et les autorités étatiques avaient la même attitude à l’égard des entreprises russes qu’à l’égard des entreprises françaises en Russie. Les dirigeants d’entreprises françaises, qui sont des investisseurs majeurs sur le marché russe, sont présents aujourd’hui», a déclaré Poutine.

Et d’ajouter : «Plus de 500 entreprises à participation française opèrent dans différents secteurs de l’économie russe. Les grandes entreprises françaises sont particulièrement représentées dans le complexe énergétique et énergétique russe, dans l’industrie automobile et, bien sûr, dans l’industrie alimentaire.

Avec la participation d’entreprises de votre pays, chers Messieurs, d’importants projets communs sont mis en œuvre, ils sont, à mon avis, connus dans le monde entier: comme la construction d’usines de production de gaz naturel liquéfié Yamal LNG et Arctic LNG 2, ainsi que la pose de “Nord Stream – 2”. Nous savons que, malheureusement, il existe de nombreuses spéculations politiques autour de ce projet, mais je tiens à le souligner à nouveau: il s’agit d’un projet purement économique qui n’a rien à voir avec la situation politique actuelle».

Le Président russe a salué la présence des entreprises françaises en Russie, malgré le contexte difficile.

«Nous apprécions que dans un environnement économique difficile, les entreprises françaises présentes en Russie ne réduisent pas leur activité. Cela témoigne de votre confiance dans l’économie russe et des perspectives de son développement. Pour notre part, nous avons apporté et continuerons à apporter un accompagnement global aux entreprises françaises en Russie et aux investisseurs français. Le gouvernement russe dispose d’un Conseil consultatif sur les investissements étrangers, qui, soit dit en passant, comprend six entreprises françaises» , a-t-il dit.

Pour sa part , le Président du Conseil d’Administration, Directeur Général de Total, Patrick Pouyanné, la quatrième réunion de ce jeudi, est devenue une grande tradition, qui démontre l’importance l’intérêt des entreprises françaises en Russie, avant de plaider pour l’unité de l’Europe.

«La présence de 17 présidents et vice-présidents d’entreprises françaises montre à quel point ces rencontres sont importantes pour nous. Ils montrent l’intérêt des entreprises françaises pour la Russie. 20 membres du Conseil économique représentent 170 000 emplois. Ces entreprises opèrent en Russie depuis de nombreuses décennies, elles continuent d’investir dans l’économie russe, malgré les sanctions et l’épidémie. Toutes ces entreprises aident également la France à maintenir son statut de deuxième investisseur en Russie. En 2020, la France a investi plus d’un milliard de dollars en Russie, malgré le climat économique difficile lié à la pandémie.»

« Je veux juste dire que nous, les opérateurs économiques, pensons qu’il serait dans l’intérêt de tous que la Russie, la France et l’ensemble de l’Europe ne soient pas divisés, pas isolés , c’est le défi d’aujourd’hui. En effet, la diplomatie doit continuer à jouer son rôle important lorsque les désaccords grandissent.

En attendant, nous sommes convaincus que de telles rencontres créent des “ponts” entre la Russie et la France grâce aux investissements et à la coopération économique. Et je souhaite sincèrement à toutes les entreprises françaises présentes à la table d’aujourd’hui de pouvoir surmonter tous les obstacles existants ».

Lors de sa prise de parole, le coprésident du Conseil économique de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe, Gennady Nikolaevich Timchenko, a fait savoir que malgré la crise sanitaire de la covid-19, la coopération russo-française s’est consolidée.

“La pandémie a changé le monde, les gens et les entreprises. Malheureusement, il divise et isole les gens. Cependant, on peut noter que la coopération russe, la coopération russo-française ne fait que se renforcer et se consolider”, a-t-il dit.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More