Russie : Première réunion de haut niveau entre l’Inde et la Chine sur des tensions frontalières

0 188

Le ministre de la Défense de l’Inde, Rajnath Singh et celui de la Chine le général Wei Fenghe se sont rencontrés vendredi 04 septembre 2020, à Moscou pour discuter des tensions survenues le long de leur frontière contestée dans la région orientale du Ladakh.

Cette rencontre est le premier contact direct de haut niveau entre la Chine et l’Inde , ce qui permettrait de voir la réduction des tensions dans cette partie contestée, depuis le début de l’impasse il y a des mois dans les montagnes du Karakorum.

Les ministres des Affaires étrangères et d’autres responsables des deux pays se sont exprimés au téléphone depuis le début des tensions en mai et en juin dernier, au cours desquelles 20 soldats indiens ont été tués.

Le ministre indien de la Défense, Rajnath Singh a déclaré que “la situation actuelle devrait être gérée de manière responsable et qu’aucune des parties ne devrait prendre de nouvelles mesures qui pourraient soit compliquer la situation, soit aggraver les choses dans les zones frontalières”, a-t-il  déclaré dans un communiqué. Ajoutant que le rassemblement d’un grand nombre de troupes chinoises, leur comportement agressif et les tentatives de modifier unilatéralement le statu quo étaient en violation des accords bilatéraux existants.

De son côté, le ministère chinois de la Défense, Wei a déclaré que «Pas un pouce du territoire chinois ne peut être perdu», soulignant également que les parties devraient «calmer» la situation et «maintenir la paix et la tranquillité» et que la responsabilité des tensions «incombait entièrement à l’Inde».

Par ailleurs, le ministère indien de la Défense a déclaré dans un tweet que Singh avait fait savoir à son homologue chinois que “les deux parties devraient poursuivre leurs discussions, y compris par les voies diplomatiques et militaires, pour assurer un désengagement et une désescalade complets et le rétablissement complet de la paix et de la tranquillité le long de l’ALC ( Line of Actual Control) au plus tôt. »

Cette rencontre a été convoquée par la partie chinoise, en marge d’un rassemblement des chefs de la défense de l’Organisation de coopération de Shanghai. L’organisme comprend la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, rappelle-t-on.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More