Saisissant les opportunités d’investir en RD Congo, le Président Erdogan affirme «Nous serons rapidement aux côtés de la RDC dans tous les domaines»

0 77

Le Président de la République, , Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo , a été reçu ce mardi 7 Septembre 2021 par son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan,au complexe présidentiel d’Ankara.

Après un accueil chaleureux réservé au président congolais au complexe présidentiel, les deux chefs d’État se sont retirés pour un tête-à-tête à huis clos.

Les ministres, les hommes d’affaires et quelques autres personnalités les ont rejoint pour la suite des échanges avant qu’ils se retrouvent dans une autre salle en vue de la signature des accords entre la Turquie et la République Démocratique du Congo. Il s’agit là, de trois accords notamment sur le tourisme; la non double imposition et la protection, la lutte contre la fraude ; ainsi que la protection réciproque des investissements.

 

Renforcement de la coopération RDC -Turquie

 

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déclaré qu’ils avaient parlé des ressources souterraines et aériennes de la République démocratique du Congo dans le cadre du développement et des objectifs de son pays lors de sa rencontre avec le président turc Erdoğan.

« Nous avons fait savoir que nous avons un grand potentiel dans les deux domaines . La Turquie mettra en œuvre avec nous de nombreux projets dans le domaine de l’agriculture. Le terrain est l’une de nos priorités», a déclaré Félix Tshisekedi.

Le président congolais a souligné qu’ils travailleront ensemble dans le domaine des ressources minérales conformément au principe gagnant-gagnant au profit des deux pays.

Soulignant l’importance de la question des infrastructures, le président Félix Tshisekedi a déclaré qu’ils ont parlé à plusieurs entreprises turques sur cette question et que les entreprises turques mettront en œuvre des projets à grande échelle dans le pays.

« La coopération et les relations amicales entre la République de Turquie et la République démocratique du Congo et les relations positives de la Turquie avec l’Afrique se déroulent bien. Cette coopération deviendra encore plus forte», a-t-il déclaré.

Lorsqu’un journaliste de la République démocratique du Congo a demandé ce que la Turquie pouvait faire concrètement pour son pays, le président Erdoğan a répondu en ces termes : la République démocratique du Congo, qui a une superficie d’environ 2 millions 400 mille kilomètres carrés en Afrique, ses terres, souterraines, est un pays différent avec ses richesses aériennes.

Fournissant des informations sur leur rencontre avec le président congolais Tshisekedi, le président turc Erdoğan a noté qu’un processus “gagnant-gagnant” sera lancé pour améliorer le volume des échanges entre les deux pays, et à cette fin, le président en visite rencontrera des hommes d’affaires à Istanbul demain (mercredi).

Exprimant que l’objectif d’un volume commercial de 250 millions de dollars avait été fixé entre les deux pays en premier lieu, le président Erdoğan a déclaré qu’ils se rendront au Congo au moment le plus approprié, emmenant avec eux des hommes d’affaires, et discuter de leurs opportunités dans les domaines de ressources souterraines, industrie de la défense, agriculture et industrie agricole.

Le président Erdoğan a souligné que l’industrie agricole n’est pas un problème ordinaire et que la République démocratique du Congo, qui compte près de 100 millions d’habitants, et la Turquie auront l’occasion de résoudre de nombreux problèmes ainsi que les mesures à prendre pour l’agriculture et l’élevage.

Soulignant que la Turquie a une grande opportunité et une grande puissance dans l’industrie de la défense, le président Erdoğan a poursuivi : « Il y a des mesures que nous pouvons prendre ensemble à cet égard également. La Turquie est sur le point de faire un nouveau bond en avant dans le secteur automobile, nous pouvons prendre beaucoup de mesures ici aussi. J’ai dit l’industrie agricole, il y a beaucoup de mesures que nous avons prises ou pouvons prendre à cet égard, et bien sûr les barrages, il y a des mesures qui peuvent être prises à cet égard. Je leur ai aussi dit. Surtout au point d’eau profond, le besoin d’un port est très important et nos sociétés d’opérateurs portuaires peuvent répondre à ce besoin. Elles n’établiront pas de tels ports et ne rendront pas la République Démocratique du Congo dépendante d’autres pays, et nous en avons convenu en réunion. Et je crois que dans leurs rencontres avec nos hommes d’affaires, ils tiendront ces entretiens sur cette question, et nous serons rapidement aux côtés de la République démocratique du Congo dans tous les domaines.»

 

«Les relations avec l’Afrique est un des principes fondamentaux de la politique étrangère humanitaire et entrepreneuriale de la Turquie»

 

Le président Erdoğan a poursuivi ses propos en ces termes : « En tant que Turquie, nous attachons une grande importance à nos relations et partageons la vision de l’Afrique d’un continent meilleur. Nous croyons que les solutions les plus permanentes et réalistes aux problèmes du continent seront trouvées par nos frères africains. Le développement de nos relations et de notre coopération avec l’Afrique constitue l’un des principes de base de notre politique étrangère humanitaire et entrepreneuriale. L’essence de nos relations avec l’Afrique ; sincérité, fraternité, solidarité. Nous coopérerons avec les pays du continent sur la base d’un partenariat gagnant-gagnant et égal et nous nous efforcerons d’y parvenir. »

Déclarant qu’ils ont pris un sérieux élan dans les relations avec le continent avec les politiques d’expansion et de partenariat qu’ils mènent depuis 2003, le président Erdoğan a noté qu’ils ont organisé deux sommets de partenariat Turquie-Afrique, le premier à Istanbul en 2008 et le second en Malabo en 2014, et a visité 28 pays africains lors de sa primature et sa présidence, il m’a rappelé sa visite.

Le président Erdoğan a poursuivi : « Nous avons soutenu nos frères africains avec l’aide médicale que nous avons envoyée pendant l’épidémie. Nous porterons bien plus loin cette forte dynamique que nous avons acquise dans nos relations avec le continent. Nous avons également discuté des préparatifs du troisième sommet du partenariat Turquie-Afrique, que nous prévoyons d’organiser avec l’Union africaine, dont nous sommes un partenaire stratégique.

Notant qu’ils mèneront le processus de préparation en coopération avec le président de la RD.Congo, Félix Tshisekedi, qui est le président par mandat de l’Union africaine, le président Erdoğan a remercié son hôte , souhaitant que la visite historique soit bénéfique pour les deux pays, et a transmis ses salutations au peuple ami de la République Démocratique du Congo au nom de la Nation turque et personnellement.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More